J'y vais

Les dessins des enfants : ce qu’ils disent

« Regarde maman mon dessin ». Cette petite phrase vous l’entendez de plus en plus souvent parce que votre chérubin est pris de passion pour le dessin ces temps-ci. Attendrie par son chef d’œuvre de gribouillages, mais un peu perplexe, vous vous entendez dire « ah oui il est très beau, mais c’est quoi ce dessin ? » Effectivement que disent les dessins de vos enfants ? Que cachent-ils de leurs émotions ou de leur caractère ? Faut-il chercher à les interpréter ?

Les dessins des enfants : ce qu’ils disent

Les dessins d’enfant

Gribouiller, dessiner, colorier, les enfants aiment çà car c’est pour eux un moment agréable, un moment de plaisir qu’ils partagent souvent avec leur entourage. Ils commencent très tôt à griffonner sur des pages, tracer des traits, des lignes qui petit à petit vont prendre une forme concrète. Le dessin est donc un mode d’expression et de communication pour l’enfant.

Que dessine-t-il ?

Les dessins évoluent avec lui. A partir de 18 mois/24 mois,  en tenant son crayon à pleine main, il vous fera de jolis mouvements circulaires sur sa feuille qui s’entrecroiseront. C’est à partir de 3 ans que vous aurez droit au « bonhomme têtard » - un cercle avec quatre traits horizontaux de chaque côté pour les bras et les jambes. Au fur et à mesure qu’il grandira il y ajoutera un autre rond pour le tronc, puis les yeux, le nez, la bouche, lui mettra de vêtements fille ou garçon.

Parmi des dessins les plus fréquents, vous trouverez :

- Une maison avec les fenêtres, la porte, la cheminée et la fumée, le petit chemin pour y arriver,
- Un beau soleil,
- Un arbre auquel il peut ajouter les branches et les feuilles,
- Une fleur,
- La mer avec les vagues,
- Le ciel avec les nuages, des gouttes de pluie.
- Des animaux : chat, chien, mais aussi un animal féroce.
- Et d’autres suivant son imagination.

Quelle signification faut-il donner à ses dessins ?

Prenons quelques exemples cités plus haut pour vous permettre de mieux comprendre :

Le bonhomme représente l’enfant lui-même ou une personne de son entourage ce qui lui permet de prendre conscience de son corps – il le complète petit à petit - et coordonner ses gestes.

La maison correspond d’avantage au monde qui l’entoure. Une grosse maison au centre de la feuille montre un enfant heureux -  une toute petite dans un coin : l’enfant se pose plein de questions. Une maison coupée en deux peut signifier la séparation des parents. Le nombre de fenêtres est important, plus il y a de fenêtres, plus l’enfant est curieux. De même que si l’enfant dessine une grande porte, cela veut dire qu’il est content d’y voir entrer du monde.

L’arbre représente son « moi » Le dessin du tronc est important car c’est la stabilité de l’enfant. Plus il est gros, plus il se sent solide. Des enfants à la santé fragile ont tendance à dessiner des troncs beaucoup plus fins. Plus il y ajoute de feuilles à son arbre, plus il a d’imagination.

Le chat ou le chien : c’est le besoin d’être aimé
L’animal féroce : les craintes
Le soleil est le symbole de l’énergie et de la combativité.

Que cachent-ils de leurs émotions ?

Vous l’avez compris les dessins de vos enfants sont un bon moyen pour mieux les connaître et  mieux les comprendre. Le dessin est moyen d’expression comme la parole. Il va exprimer leurs joies, leurs peines, leurs peurs, leurs craintes. C’est un aperçu de son caractère, de sa personnalité, car chaque élément qu’il dessinera, les traits, les lignes, les formes, les couleurs aura une signification.

Faut-il chercher à les interpréter ?

Vous pouvez les observer sans pour cela les interprétez à tout prix. Laissez cela aux spécialistes. Il faut garder à l’esprit qu’un dessin est instantané et ne doit pas être « pris à la lettre ». Quelques points précis pourraient vous alerter et vous amener à consulter :
- Les parties du corps des personnages absentes,
- Le dessin est vraiment tout petit dans un coin de la feuille ;
- S’il refait systématiquement le même dessin et rien d’autre,
- Si la couleur noire est toujours utilisée et si le dessin vous met mal à l’aise.

Sinon félicitez-le à chaque dessin et encouragez le à poursuivre et surtout gardez-en quelques uns (en notant l’âge), mettez les dans la boite à souvenirs et ressortez lui 20 ans après. Vous serez ravie de voir que c’est toujours un moment d’émotion que de retrouver son âme d’enfant.

Publié le 24/05/2017 à 17:00
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus