C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Crise des enfants : qu'essaie-t-il de me dire ?

Il y a sans doute des milliers de raisons pour lesquelles les enfants piquent des crises chaque jour, notamment quand il manifeste le besoin de gagner en autonomie en disant non. Mais des fois, ces crises semblent inexplicables. Et si cela traduisait juste un besoin physiologique ou émotionnel ? Explications.

Crise des enfants : qu'essaie-t-il de me dire ?

Les crises de colère : une étape normale

Eh oui, même si cela peut dérouter plus d’un parent, les crises de colère, particulièrement présentes entre 2 et 4 ans avec une certaine intensité (et fréquence…), font partie du développement normal de l’enfant. Il est traversé par de nombreuses émotions qu’il a du mal à gérer et il manque parfois de mots pour s’exprimer : un cocktail détonnant, parfait pour déclencher des crises !

Les raisons physiologiques des colères

La fatigue est l’un des principaux facteurs de crise. Quand votre petit est fatigué, le cerveau est saturé, et la crise survient, comme une manière d’évacuer ce stress et ces tensions. La faim peut également entraîner des pleurs et une agitation : la baisse du taux de glycémie est alors en cause ! De même certaines substances contenues dans des produits industrielles – les confiseries notamment – peuvent perturber le fonctionnement du cerveau de votre enfant comme l’explique Isabelle Filliozat dans une de ses vidéos sur sa chaîne YouTube.

Enfin, bouger est essentiel pour votre enfant : cela stimule la construction de la perception de son propre corps. C’est un besoin essentiel ! Un manque d’activité physique peut générer agacements et crises.

Les causes émotionnelles

Une crise répond à désordre émotionnel : une succession de frustrations, un réservoir émotionnel vide et c’est la tempête qui s’empare de votre enfant ! Ces épisodes surviennent quand vous récupérez votre enfant à l’école ? Il évacue ce qu’il a emmagasiné comme émotions dans la journée. Il attend d’être avec une personne de confiance pour décharger tout cela, à savoir son papa ou sa maman.

Que faire pour limiter les crises ?

Discuter et mettre des mots sur ce que ressent votre enfant ainsi que sur ses besoins est essentiel. Cela lui permet d’apprendre à connaître puis nommer ses émotions et à les verbaliser sans les laisser le submerger. Petit à petit, il va ainsi parvenir à les gérer.

Prenez également vos précautions pour éviter les crises :

  • ne sautez pas les temps de repos comme la sieste si votre enfant en a besoin ;
  • veillez à ce que votre enfant est une bonne qualité de sommeil ;
  • ayez un fruit ou du pain sur vous quand vous sortez avec votre enfant au cas où il ait faim, surtout si son repas précédent a été léger ;
  • consacrez du temps à votre enfant, 10-15 minutes de jeu, avec lui chaque jour ;
  • câlinez, embrassez votre enfant quand il en a besoin ;
  • écoutez votre enfant et donnez-lui de l’attention ;
  • proposez-lui des activités physiques ou un jeu énergique pour qu’il puisse décharger physiquement. 

Au fur et à mesure, vous saurez anticiper et détecter les situations qui déclenchent des crises. Et puis dites-vous également qu’en grandissant, elles s’espaceront.

 

 

Publié le 22/07/2016 à 16:02

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus