C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Deux enfants c'est merveilleux !

L’envie du deuxième vous titille sérieusement ? Un enfant unique, très peu pour vous ! Vous avez raison, avoir deux enfants c'est merveilleux... Mais ça implique quelques légers changements… Accrochez votre ceinture : place aux montagnes russes !

Deux enfants c'est merveilleux !

S’organiser : indispensable pour survivre en milieu hostile

Si l’arrivée d’un enfant freine souvent les sorties et week-ends de dernière minutes, le deuxième enfant demande carrément une organisation militaire ! Ne serait-ce que pour aller à l’école et y arriver à l’heure, cela demande de se lever aux aurores. Et il ne faut pas compter sur votre aîné pour vous aider… mais plutôt pour jouer avec vos nerfs : c’est forcément LE jour où vous êtes un peu à la bourre qu’il refusera en bloc de mettre ses chaussures. Ou de s’habiller. Ou même de se lever. L’option « je l’amène à poil » vous passera forcément par la tête.

Finies les virées shopping !

Si avant vous arriviez à nourrir votre passion pour les vêtements, les chaussures ou les sacs à main – voire les trois – avec deux enfants :
1) Vous n’avez plus de budget pour vous.
2) Entre faire les magasins et faire une sieste, c’est tout vu.
3) De toute manière, vous n’arrivez à acheter des vêtements que pour vos enfants.
Non et puis clairement, ce qui compte le matin quand vous quittez votre maison, ce n’est pas d’être à la mode, c’est juste être habillée et un minimum coiffée (quand à être douchée, cela reste une option). De toute manière qui arrive à porter des talons hauts en courant jusqu’à l’école un bébé sous le bras ? Oui bon, peut-être Angelina Jolie. Mais elle, elle a des nounous. Ça aide.

Programmez des rendez-vous avec vous-même

Que vous le vouliez ou non, c’est mathématique : avec deux enfants, vous aurez du mal à trouver du temps pour satisfaire vos passions… ou vos besoins. Aller faire pipi seule c’est un peu l’opération commando. Au mieux, vous parviendrez à y aller une fois dans la journée, en laissant la porte ouverte parce que votre « trois ans » pleure si elle est fermée. Le pire : vous vous en fichez totalement, tant que vous arrivez à assouvir ce besoin primaire. D’ailleurs, grâce à vos enfants, vous allez développer une faculté à vous retenir d’uriner pendant des heures, voire la journée : pensez à l’ajouter sur votre CV. Pour l’esthéticienne et le coiffeur, vous serez envahie d’une joie immense si déjà vous arrivez à y aller une fois par an.

Cet étranger qui partage votre vie…

Un phénomène mystérieux survient à la naissance du deuxième… Parfois, vous croisez une personne chez vous. Vous vous demandez qui cela peut bien être. Et d’un coup, vous réalisez que c’est l’autre parent, vous savez, votre chéri(e). Eh oui ! Être parents de deux enfants, c’est souvent faire deux équipes de deux. Il est parfois difficile de se croiser dans la semaine, alors que vous habitez la même maison ! Nota bene : pensez à caler un rendez-vous avec votre moitié. Juste pour se dire bonjour et vous remémorer son visage histoire de ne pas l’oublier.

Vous devrez apprendre à mentir

Usez et abusez de prétextes fallacieux pour trouver quelqu’un à réquisitionner afin de garder les enfants, en journée ou le soir. Fausse réunion à l’école, séminaire, dépression, quelques pleurs au téléphone inciteront les personnes à vous proposer leur aide. C’est une question de survie !!

L’art du lâcher prise

Votre aîné était tiré à quatre épingles ? Vous étiez la reine du sauté de veau ? Votre maquillage suscitait l’admiration de vos collègues de travail ? Oubliez tout ça. Être mère de deux enfants, c’est revenir à l’essentiel : manger, dormir, être habillée. Le reste, c’est du superflu. Quant aux repas équilibrés, vous gardez ça pour le dimanche, quand belle-maman vient à la maison. Jambon/purée Mousseline, petit-pois/poisson pané, tant qu’il y a quelque chose dans l’assiette, c’est déjà une victoire.

Vous devenez arbitre

À droite, l’aîné. À gauche, votre petit. Prêt, feu, go ! Votre vie s’est transformée en un ring de catch quasi-permanent. Jalousie, disputes, les relations dans une fratrie ce n’est jamais de tout repos !! Néanmoins, à un moment où un autre, ils finissent toujours par tomber KO. Ouf !

Préparez-vous… à fondre d’amour !

Même si parfois un retour à l’envoyeur vous tente, finalement, vous allez les garder les deux. Préparez les mouchoirs : tous les prétextes sont bons pour verser une petite larmichette tellement vos deux enfants sont trop mignons ensemble. Non parce que quand l’aîné lit une histoire à bébé, que vous les retrouvez en train de se faire un câlin ou même, complices, en pleine bêtise, votre cœur de maman se remplit d’amour et devient tout mou…

Ah oui, on oubliait : vous risquez d’avoir une tendance un peu schizophrène qui va se développer chez vous du genre « va dans ta chambre et que je ne te vois plus/viens faire un bisou à maman pour dire pardon » dans la même minute : tout est normal, c’est juste un effet secondaire de la maternité.

Publié le 21/09/2016 à 13:03 mis à jour le 30/09/2016 à 15:37

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus