J'y vais

Deuxième enfant : un passage plus dur à gérer pour les mamans ?

Une deuxième grossesse, c’est une nouvelle aventure. Mais élever deux enfants tout autant… surtout pour les mamans. Selon une étude du National Opinion Research Center de l’Université de Chicago publiée en 2015, le deuxième enfant est plus difficile à gérer pour les mamans que pour les papas. Explications.

Deuxième enfant : un passage plus dur à gérer pour les mamans ?

Des rôles qui se précisent

Au premier enfant, les rôles sont plus souvent interchangeables même si l’arrivée de l’enfant est bouleversant, certains couples ne parvenant d’ailleurs pas à passer ce cap. Au deuxième, de trio vous passez à une véritable famille et ça, ce n’est pas rien, surtout pour le papa qui peut alors prendre son rôle de chef de famille très à cœur en se mettant la pression pour ramener suffisamment d’argent dans le but de « nourrir sa famille ». Il peut alors se perdre dans cette quête, instinctive mais pas toujours saine. En s’éloignant du foyer, il laisse alors la maman gérer le reste…

Un emploi du temps de ministre

École, courses, activités extra-scolaire ou nuits hachées, de nombreuses mamans se retrouvent à gérer le quotidien de toute la famille. Cela va des tâches ménagères en passant par la gestion du budget ou celle des devoirs. Bien que dans certaines familles le papa mette bien plus la main à la pâte qu’avant, voire est foyer, la plupart du temps, toutes ces petites tâches quotidiennes, en plus de la journée de travail, incombent souvent à la mère.

Une carrière entre parenthèse pour les mères ?

Selon cette étude, 60 % des américaines ont une activité salariée, seulement 30 % à temps plein. Là encore, ce n’est un secret pour personne : l’activité des femmes varie avec le nombre et l’âge des enfants. Plus vous avez d’enfant, plus mener de front sa carrière et être mère est compliqué. Et tout cela en sachant pertinemment que votre salaire sera moins élevé que votre collègue au même poste qui vient d’être papa mais est plus disponible que vous…

Une injonction de réussite ?

Peut-être aussi, à l’arrivée du deuxième, les femmes subissent de plein fouet l’injonction à la réussite que lui dicte la société : bonne mère, bonne épouse, amie idéale, fille prête à aider ses parents, autant de rôles à endosser… et qui ont du mal à tenir dans une journée de 24h. Que pensent les gens d’une femme qui reprend le travail à 3 mois et laisse ses enfants tard chez la nounou ? Sans doute pas la même chose que pour un homme…

Des solutions à mettre en place

C’est dès le premier enfant que les tâches doivent être réparties le plus équitablement possible. Le terrain est ainsi préparé pour l’arrivée du second. Déléguez le plus possible ! Organisez-vous, avec votre conjoint, pour vous occuper des enfants, aller les chercher chez la nounou ou à l’école. Ce n’est pas normal d’être obligée de délaisser votre travail si ce n’est pas votre choix. Décider à deux est important pour ne pas vous sentir lésée. Car si ce n’est pas ce que vous voulez, une rancœur envers votre homme peut s’installer, mettant en plus à mal le couple…

Ainsi, avant de faire un deuxième enfant, parlez organisation avec le papa : le moment venu, cela sera moins compliqué de revoir la copie !

Et vous, avez-vous vu une différence à l’arrivée du second ?

Publié le 10/03/2017 à 17:15

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus