C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Comment réagir quand mon enfant fait des colères dans les magasins ?

Qui n’a jamais eu à gérer une crise devant tout le monde avec son enfant, vous savez, les cris, les roulades par terre et tout le monde qui vous regarde ?  C’est presque le lot de chaque parent. Malédiction ? Non, simple passage normal et obligé quand on a des enfants. Mais rassurez-vous, ce n’est pas une fatalité : il y a des solutions pour éviter de revivre ce genre de situation. 

Comment réagir quand mon enfant fait des colères dans les magasins ?

Etape 1 : prévenir !


Avant de gérer une crise, il est peut-être possible de l’éviter. Pour cela, prenez les devants. Quand vous vous rendez dans un magasin, prévenez votre enfant que vous n’en avez pas pour longtemps – oubliez les grosses courses de deux heures, c’est plus prudent – et que vous n’achèterez pas de jouet ni de bonbons car ce n’est pas prévu. Demandez-lui de rester bien près de vous. Bien sûr, évitez certains moments de la journée où votre enfant risque plus facilement de faire des crises : vers 11h30 quand il a faim, à 18h quand il est fatigué ou à 14h quand c’est l’heure de sa sieste. Le cas échéant, veillez à avoir un peu de pain pour pallier un petit creux ou à amener son jouet préféré du moment histoire de le distraire : l’attente aux caisses sera plus supportable.

Etape 2 : faire participer


Clairement, les enfants s’ennuient pendant les courses. La bonne idée : le faire participer aux achats. Mettre un paquet de pâtes dans le chariot, attraper un produit à sa hauteur, pousser un petit Caddie à roulette, mettre les produits sur le tapis, tous les moyens sont bons pour l’occuper. Et, ô surprise, vous verrez combien il est ravi et satisfait de vous aider, de participer activement. C’est un jeu pour lui ! N’hésitez pas à le féliciter et à le remercier pour son aide, vous entretiendrez ainsi sa participation.

Etape 3 : la technique de la distraction


Votre enfant montre un paquet de bonbon ou un jouet ? Avant de monter sur vos grands chevaux et de dire « non, je t’avais dit qu’on ne prendrait rien », peut-être vous pouvez faire oublier à votre enfant qu’il a très très envie de ce Hulk ou ces bonbons multicolores et bien chimiques. D’ailleurs, souvent il veut juste vous dire qu’il les aime bien, pas forcément qu’il veut l’acheter. Pour détourner son attention, posez-lui des questions : « Ils ont l’air bons ces bonbons, c’est lequel ton préféré ? » ou « oh là là ! il a l’air énervé ce Hulk, pourquoi il est énervé ? Et pourquoi il est déchiré son pantalon ? Tu te souviens que tu as joué avec celui de Noé quand on a chez lui ? C’était une chouette après-midi non ? » Essayez, vous serez étonnée !


Que faire si la crise survient quand même


Si malgré tout votre enfant monte en pression, devient agité et finit par exploser en une grosse crise, restez calme : surtout ne vous énervez pas. Plus facile à dire qu’à faire ? Certes. Pensez avant tout à votre enfant, saisi par une vague d’émotions née à cause d’un besoin non comblé ou d’une inadéquation de la situation qu’il vit pour reprendre les propos d’Edwige Antier. Soufflez un coup et mettez-vous au niveau de votre enfant. Dites-lui que vous comprenez que ce n’est pas drôle pour lui, qu’il en a marre.

Sinon, en désespoir de cause, vous pouvez toujours aller chercher vos courses au Drive et vos achats sur Internet… Là au moins, pas de crise à l’horizon !

Publié le 20/06/2016 à 17:58 mis à jour le 22/06/2016 à 12:50

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus