C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

L'orgie des cadeaux de Noël pour les enfants : faut-il se réfréner ?

cadeau Noël enfant

À Noël, on a toutes envie de gâter nos enfants que l’on aime tant et de voir leurs yeux briller devant les jouets tant rêvés. Mais faut-il pour autant céder à la surconsommation et les couvrir de cadeaux ? Petite réflexion pour un Noël raisonnable et raisonné.

 


Trop de jouets… tue le jeu !


On peut accuser parfois nos enfants de ne pas savoir jouer seuls, de changer de jeu toutes les 5 minutes ou de ne pas prendre soin de leurs affaires. Mais ils n’y sont pas pour grand-chose. En effet, comment peuvent-ils avoir un lien avec ces jouets s’ils ne parviennent pas à les investir tant ils sont nombreux ? C’est que nous explique Sophie Marinopoulos dans une vidéo. « Quand l’enfant a trop de jouet, il ne peut pas jouer (…) Il n’arrive pas à créer une activité ludique avec cet objet jouet. » L’enfant se disperse « et ne rentre pas dans la relation avec le jeu ». Ça, c’est dit !


 

Pas forcément le jouet dont ils rêvent


La liste de Noël de nos enfants est souvent très longue… et peut créer du stress chez nous, les parents, car on n’a pas toujours les moyens de tout acheter. Et tant mieux ! Les enfants rêvent de ces jouets mais rien ne nous oblige de répondre à leurs souhaits. En leur offrant ce qu’ils veulent, on tue finalement le temps de la surprise. En effet, Sophie Marinopoulos nous explique qu’un jouet inattendu peut être plus investi qu’un jouet que notre enfant demande. Avec l’effet de surprise, cela va éveiller la curiosité de l’enfant et donc le pousser à investir ce jouet inattendu.

Pour éviter donc ce phénomène, plusieurs solutions sont proposées par la psychologue :
- restreindre le nombre de jouets qui arrivent à Noël : limiter les cadeaux, échelonner leur ouverture ;
- dire à l’enfant : « Je vois que tu as une très longue liste, mais on ne sait pas ce qui va se passer, peut-être il va y avoir des choses que tu n’as pas demandé » pour aider l’enfant « dans son éveil et dans cette nécessité qu’il a pour grandir d’aller vers l’inattendu parce que l’enfant va devoir sans cesse s’adapter à des situations inattendues » et le faire par le jeu, « dans un contexte de sécurité affective » est important pour lui.
Une réflexion à mener...

 

Les enfants : ce qu’ils veulent vraiment


L’année dernière l’enseigne suédoise IKEA Espagne a sorti une très belle vidéo. Ils proposent à des enfants de rédiger deux lettres pour Noël : une pour les Rois Mages (ce sont eux qui offrent les cadeaux à Noël en Espagne, et non le Père Noël) et une pour les parents. Celle adressée aux parents ne contient pas de jouet mais des demandes du type « jouer au football ensemble plus souvent », « que tu me lises des histoires », « je voudrais que vous passiez plus de temps avec moi »… Une expérience étonnante qui met les larmes aux yeux…

Alors, on s’en fiche un peu non de ne pas avoir trouvé LA poupée que notre fille voulait absolument ?

 

Publié le 18/12/2015 à 10:57

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus