C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Mon enfant n'écoute rien

Problème de surdité ou ouïe sélective, vous avez du mal à savoir si votre enfant n’entend vraiment pas bien ou il fait sciemment comme si vous n’étiez pas là ? Rassurez-vous, la plupart des parents sont confrontés au même problème. Alors que faire ? Crier n’est pas la solution et les punitions à répétition sont plutôt contre-productives : voici quelques astuces qui permettront de rétablir le contact et d’apaiser les tensions dans vos relations à votre enfant.

Mon enfant n'écoute rien

Les causes

Votre enfant, quel que soit son âge ou presque, a besoin de s’opposer à ses parents pour exister en tant qu’individu. 18 mois, 5 ans, 8 ans, 10 ans ou même 15 ans, dire non ou ne pas écouter ses parents est une manière de s’autonomiser, certes vraiment pénible pour vous mais bénéfique pour votre chère tête blonde.

Mais si votre enfant n’écoute pas ce que vous dîtes quand vous lui demandez de s’habiller, de faire ses devoirs ou de mettre le couvert, c’est qu’il y a là souvent de véritables raisons à cela que l’on pourrait définir comme étant physiologiques, en dehors de tout désir de vous nuire, enfin… de s’autonomiser ! Or c’est l’erreur que chaque parent commet. En fin de journée, la fatigue est souvent la cause d’un manque d’attention ou de concentration chez les enfants. En fin de matinée ? L’hypoglycémie joue énormément aussi. Et puis c’est le propre des enfants d’être totalement absorbés par ce qu’ils font. Donc quand il joue ou dessine, ce n’est finalement pas si anormal qu’il ne vous entende pas non ?

Trucs et astuces pour vous faire entendre

Avant d’hurler et de vociférer parce que votre enfant semble avoir les oreilles bouchées, attirez son attention pour qu’il vous écoute vraiment dans un premier temps. Pour cela, il y a quelques règles de bases :

- établir un contact visuel ;
- toucher votre enfant si besoin pour qu’il écoute ;
- se mettre à sa hauteur en s’agenouillant ;
- parler avec une voix calme et pas trop fort.

Même si ce n’est pas toujours possible, ces petites astuces portent néanmoins leurs fruits assez rapidement.
Une meilleure attention à long terme
De fait, les enfants aiment faire plaisir à leur parent et sont plutôt très coopérants… Mais encore faut-il que cela n’aille pas à l’encontre de ce qu’ils sont. Il fait exactement l’inverse de ce que vous lui demandez ? Inspirez, soufflez et appliquez ces conseils :

- rayez l’impératif de votre vocabulaire : un ordre ne sera, par principe, pas exécuté ;
- dîtes un mot pour demander une action : pas besoin de long discours ! « Brosse à dents » et votre enfant pensera « ah tiens, il faut que je me lave les dents ».

Testez, vous serez surpris !

- décrivez ce que vous voyez : c’est une autre manière de susciter la réflexion et la prise de conscience chez votre enfant « tiens, je vois des voitures qui ne sont pas dans leur garage ». Nul doute qu’il se mettra à les ranger ;
- utilisez le jeu pour les consignes : « allez, on fait la course jusqu’à la salle de bain ? », et la douche passera plus facilement ;
- établissez des règles claires et tenez-vous-y ;
- renforcez ses comportements positifs : il est facile de râler sur une attitude négative, mais sur une demande accomplie ? Le renforcement positif est la base pour un enfant sûr de lui et serein ;
- et soyez patients : laissez-le finir son activité, sa page de livre, bref, prenez le temps de le laisser agir. Votre temps de réaction n’est pas celui des enfants…

Alors prêts à changer d’attitude pour vous faire entendre ?

 

 

Publié le 11/10/2016 à 18:03 mis à jour le 13/10/2016 à 17:24

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus