C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Mon enfant est dans sa phase "non moi tout seul"

« Moi tout seul », vous entendez cette phrase plusieurs fois par jour, particulièrement quand c’est le moment de partir et que vous n’avez pas le temps ? C’est énervant, mais cela veut dire que votre enfant est dans une phase dite « d’autonomisation ». Et si vous prenez le temps d’y réfléchir, ce n’est pas si mal que cela. 

Mon enfant est dans sa phase "non moi tout seul"

Pourquoi mon enfant veut tout faire tout seul ?

Aux alentours de 2 ans, votre bébé prend son indépendance. Un moment qui est très important dans son développement. C’est sa manière de vous dire qu’il est une personne à part entière. Ainsi, il s’oppose en disant « non », puis en faisant des choses seuls. Mais pour qu’il gagne en autonomie, il a aussi besoin de vous. Un paradoxe qui est pourtant logique : grandir peut faire peur. Du haut de ses 2 ans et de son attitude qui exprime une soif d’autonomie, n’oubliez pas que derrière se cache encore un bébé avide de bisous, de câlins et de présence…

L’aider sans faire à sa place

Attention, aider n’est pas faire à sa place, sinon c’est la frustration garantie… accompagnée de pleurs et de cris. À long terme, ne pas le laisser prendre cette indépendance est d’ailleurs néfaste. Encouragez-le, proposez votre aide, il gagnera ainsi en confiance en lui.
Pour qu’il puisse faire seul, accompagnez votre petit dans ces nouvelles acquisitions. Il suffit de faire preuve d’astuces et d’aménager un tout petit peu son environnement :
- il veut mettre ses chaussures ? Montrez-lui comment il peut les enfiler seul et pour qu’il y parvienne, préparez ses tennis en défaisant un peu les lacets ou en sortant les scratchs. De même pour les vêtements, oubliez les hauts ou pantalons trop compliqués avec des petits boutons ;
- il veut se laver les mains ? Achetez un marchepied pour enfant qui lui permettra d’atteindre le robinet de la salle de bain facilement ;
- il veut faire à manger avec vous ? Donnez-lui des petites tâches à faire (mettre le bouillon de légumes dans l’eau, couper une banane avec un petit couteau en plastique…).
Tout est bon pour nourrir ce besoin de faire seul : faites-le participer à vos activités quotidiennes. Et profitez-en, vous en aurez la nostalgie dans quelques années !

L’encourager

Quelle valeur ont ces gros efforts si vous, les parents, ne les remarquez pas ? Votre bébé sera content de vous entendre l’encourager dans ses prouesses. Il a besoin de voir la fierté dans vos yeux. Félicitez-le, sans excès, il en sera heureux et cela le poussera à faire encore plus de lui-même. Confiant, il se sent capable de conquérir le monde, enfin… « son » monde !
Faire preuve de patience
Le plus dur dans tout cela c’est de rester patiente. Il y a souvent des horaires à respecter et vous n’avez pas toujours le temps de laisser faire votre enfant. Anticipez alors : proposez de mettre des chaussures 15 minutes avant le départ, donnez-lui le choix entre deux choses – « je mets le pantalon et toi les chaussures ? » – mais évitez de lui imposer une décision sans quoi, vous risquerez d’essuyer une nouvelle crise et de vous mettre encore plus en retard…

Rassurez-vous : votre bébé a beau vouloir tout faire seul, il a encore besoin de vous… au moins pour les 20 prochaines années !

Publié le 05/07/2016 à 10:19

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus