C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

6-18 mois : bien accompagner les grandes acquisitions de bébé

Entre 6 et 18 mois votre enfant va littéralement pousser comme un champignon. Vous allez être à ses côtés pour vivre ses toutes premières fois : autant de moments magiques qui resteront gravés à jamais dans votre esprit. Mais comment l’accompagner au mieux ? On vous donne quelques idées.

6-18 mois : bien accompagner les grandes acquisitions de bébé

La position assise

Aux alentours de 6 mois – certains plus tôt, d’autres plus tard, ça n’a pas d’importance – votre bébé va apprendre à se tenir assis. Mais pour cela, il doit tenter d’abord tout un tas d’autres expériences avec son corps afin de le renforcer mais aussi de peu à peu trouver l’équilibre. Au fil des mois, il va apprendre à se tourner du dos sur le ventre avant d’envisager de s’asseoir. Si vous mettez votre bébé assis alors qu’il n’y parvient pas seul, vous aurez beau le caler avec des coussins, il sera dans une position totalement inconfortable et que son corps ne peut pas supporter. Patience donc : laissez-le expérimenter la motricité librement.

La position debout

Se mettre debout est l’événement le plus incroyable qui soit pour l’enfant, comme pour ses parents ! Imaginez tout ce que bébé va désormais pouvoir voir et toucher ! Mais il ne tiendra debout… qu’après avoir tenu assis et fait du quatre pattes ou rampé sur le ventre. Ainsi, il parviendra à se hisser sur ses deux jambes à l’aide de ses bras uniquement s’il s’en sent capable et que son corps tout entier peut le soutenir. Une force musculaire qu’il va acquérir au fur et à mesure de son développement moteur. Il pousse sur ses jambes alors qu’il est tout petit ? Ne le mettez pas debout en tirant sur ses mains : il s’exerce juste…

La marche

Il y a un moment où, inconscientes de ce qui les attend, toutes les mamans rêvent du jour où leur bébé va enfin marcher ! Sauf que souvent, elles oublient qu’une fois que bébé marche, il ne va plus s’arrêter. En clair : achetez-vous une bonne paire de running pour pouvoir le suivre du matin au soir et du soir au matin. La marche est une des acquisitions les plus incroyables et elle survient entre 10… et 18 mois. Faites donc fi de ceux qui vous disent l’air étonné « ah bon ? ton enfant ne marche pas encore à 16 mois ? », ils n’y connaissent rien. (Et vous pourrez toujours leur répondre que l’âge de la marche, on s’en fiche un peu, ça ne figure pas sur le CV plus tard.) Votre petit va passer du 4 pattes à la station debout puis faire ses premiers pas. Une étape qui ne peut pas être dissociée des précédentes. N’allez donc pas plus vite que la musique : forcer bébé à marcher en lui tenant les mains ce n’est pas l’encourager ou lui apprendre à marcher. Il y viendra le moment venu, lorsque ses jambes seront suffisamment fortes pour le porter, quand la station debout sera bien maîtrisée. Si vous souhaitez vraiment lui faciliter la tâche, vous pouvez sécuriser son environnement – fixer les meubles, mettre les bibelots en sécurité – afin qu’il puisse par exemple se servir de la table basse et des étagères pour se lâcher et faire quelques pas.

L’acquisition de la parole

Les premiers mots apparaissent vers 9 mois : de simples syllabes répétées comme « pa-pa » ou « ma-ma ». Il ne parle pas à 11 mois ? Ne vous inquiétez pas, tôt ou tard, ils finissent tous par parler (et même par vous noyer sous un flot de paroles). Afin de l’aider dans son apprentissage – et même si vraiment, c’est trop mignon et un peu rigolo quand il dit « fesse » en montrant des fraises sur l’étal au marché – faites l’effort de répéter après lui le bon mot. Rectifiez par exemple en disant « oui, ce sont des fraises, tu aimes ça ? » Il va ainsi acquérir un vocabulaire bien construit. Le meilleur moyen pour qu’il parle ? Discuter avec lui : il enregistre ainsi tout un tas de mots… qu’il ressortira en temps voulu.

Les premières purées

La diversification permet de faire découvrir de nouvelles saveurs à votre bébé et de caler les appétits d’ogre. Généralement mis en place à partir de 6 mois, le bon moment pour la diversification l’est surtout en théorie. Car c’est bébé qui décide s’il a envie ou pas de manger autre chose que le lait de maman ou ses biberons ! Purée de légumes ou compote, le choix du premier petit pot dépend souvent des conseils donnés par votre pédiatre… ou de votre feeling. Pour que la transition se fasse en douceur, ne forcez pas votre bébé : s’il n’aime pas un jour, cela ne rime pas avec « toujours ». Retentez quelques jours après avec une autre saveur.

Et parce que chaque nouveauté chamboule un peu bébé, attendez-vous à ce que son sommeil soit perturbé, qu’il refuse les siestes ou les raccourcisse : ces caps sont de véritables événements pour lui !



Publié le 30/06/2016 à 10:48 mis à jour le 02/07/2016 à 11:02

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus