C'est si bon d'être parents !
Inscrivez-vous au programme la Boîte Rose
J'y vais

Doit-on lui parler bébé ?

Lorsque vous vous adressez à votre bébé ou à votre tout-petit vous vous surprenez à lui parler un peu « gaga » du genre « areuh , areuh, un petit risou à sa maman » « miam miam, il est bon le lolo » dans un langage que seul vous deux pouvez comprendre. Devez-vous vous empêcher à employer ce « parler bébé » sous peine d’abêtir votre enfant ? Ou devez vous adresser à lui comme à un petit adulte ? Il y a les farouchement POUR et les farouchement CONTRE. On vous donne quelques pistes pour choisir votre camp.

Doit-on lui parler bébé ?

Le parler Bébé

Dès que vous vous adressez à votre bébé, votre façon de parler change. Savez-vous que vous parlez le « mamanais » (motherese en anglais) mot inventé par les chercheurs pour qualifier ce ton spécial que les mamans emploient pour s’adresser à leur bébé ?

Est-ce un atout pour lui ?

Soyez rassuré, votre enfant va adorer vous entendre  parler « mamanais » parce qu’il va apprécier tout particulièrement cette mélodie de mots. Vous y mettez forcément une intonation différente que  lorsque vous parlez normalement, vous parlez plus lentement, de façon plus aigüe avec des sons beaucoup plus doux, beaucoup plus chantants. Il les entendra comme de douces caresses vocales, rassurantes et cela lui procurera un réel plaisir. A vous aussi d’ailleurs car il faut bien l’avouer ça vous plaît cette régression béate de langage infantile !

Lorsque vers 1 an 1an1/2 il commencera à prononcer ses premiers mots, vous vous entendrez dire « ouah ouah » pour le chien, « dada » pour le cheval – « tuture » pour la voiture ou bien « ava » pour dire au revoir. A cet âge il ne peut pas encore bien articuler, lui montrer que l’on comprend ce qu’il veut dire crée de la complicité entre vous et cet échange est le début de la communication.

Est-ce que cela peut nuire au développement du langage ?

Ceux qui sont contre vous diront que oui, ce langage est ridicule et qu’il peut être néfaste au développement de l’enfant. Ils pensent qu’il faut sensibiliser le plus tôt possible son petit à la parole.

Selon certains pédopsychiatres, il n’y a pas véritablement de règle en la matière. Parler bébé ou avec un langage plus élaborée ne nuirait pas au développement du langage. Ils conseillent néanmoins de ne pas continuer ce type de langage après 3/4 ans. En grandissant vous devez l’initier à un vocabulaire plus évolué. Il va chercher à vous imiter, et c’est le moment de lui apprendre à prononcer correctement les mots. C’est donc vous qui devez renoncer à lui répondre en employant son « charabia », et en introduisant le mot exact. « Maman on va dans la tuture,- oui tu vas monter dans la voiture », et c’est la répétition qui lui permettra d’intégrer ce nouveau langage.

Alors, n’ayez surtout pas d’état d’âme, si vous avez envie de parler « mamanais » à votre bébé, ne vous en privez pas. Il acquerra bien assez tôt les mots. Ce qui compte c’est surtout la façon de s’adresser à son enfant. Elle doit être le plus naturel possible. Pensez aussi que le langage ne s’arrête pas seulement aux mots, et toutes les émotions que vous pourrez transmettre seront primordiales. Soyez donc le plus spontané possible.

Pour aller plus loin :
Mon enfant a 3 ans et il parle mal
Quand bébé se met à parler

Publié le 14/06/2017 à 17:27
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus