C'est si bon d'être parents !
Inscrivez-vous au programme la Boîte Rose
J'y vais

La sucette : comment lui dire adieu ?

Amie fidèle de votre tout-petit mais ennemie de ses dents, la sucette est rassurante : il est pourtant l’heure pour lui de s’en débarrasser. Suivez nos conseils pour l’aider à passer ce cap en douceur.

La sucette : comment lui dire adieu ?

Arrêter la tétine : pourquoi ?

Vous le savez déjà sûrement : la tétine n’est pas spécialement conseillée. Elle peut provoquer des troubles orthodontiques, respiratoires (l'enfant respire par la bouche et non le nez) et des troubles de la fonction linguale, ce qui peut entrainer une mauvaise diction. Dans le détail, on ne compte plus les déformations du palais entrainant otites, rhinites, rhinopharyngites, les déformations des dents du haut faisant le bonheur des orthodontistes, des troubles de la parole et de l’élocution (zozotement)…
Bref, vous l’aurez compris, lui dire adieu à jamais reste le meilleur moyen pour prévenir tous ces désagréments !

Première étape : parler avec votre enfant

Etape primordiale pour une transition en douceur : lui expliquer clairement la situation. Que la sucette va devoir partir, qu’aucun adulte n’a de tétines et que comme il devient grand, il va lui aussi pouvoir dire au revoir à sa tétine… Bref, expliquez-lui les choses clairement, avec des mots simples et efficaces sans le brusquer.

Choisir son moment

Ne prenez pas la décision de vous débarrasser de la sucette quand votre enfant passe un cap important dans sa vie ou qu’il s’apprête à vivre un moment perturbant : changement de mode de garde, arrivée d’un petit frère, passage dans une autre classe, déménagement…C’est précisément dans ces moments de grands changements qu’il aura besoin de sa sucette rassurante.  Il faut que la période choisie soit calme et stable.
Vous pouvez cependant profiter d’un événement gai ou de fête pour laisser la sucette s’en aller : le Père Noël, par exemple, peut repartir avec la sucette en échange des cadeaux qu’il offre. Ou votre enfant peut aussi dire adieu à la tétine le jour de son anniversaire.

Qui va piano va sanno !

Ne brusquez surtout pas votre petit en vous débarrassant de la sucette de manière immédiate et violente, comme la jeter à la poubelle sous ses yeux par exemple. C’est en construisant les choses progressivement et au fil du temps que votre enfant décidera lui-même de se séparer de sa sucette.
Vous pouvez choisir des moments où la sucette est autorisée/laissée de côté :
- la nuit par exemple : vous pouvez expliquer à votre petit qu’il peut s’endormir avec mais que vous lui enlèverez une fois qu’il sera endormi ;
- pas de sucette à table : on la récupère après manger ;
- dès que vous jouez avec votre enfant, faites-lui poser sa sucette dans un endroit bien précis : sous son coussin, dans une boîte, … ;
- on retire systématiquement la sucette pour parler !

De belles histoires !

Les enfants adorent les histoires ! Alors pourquoi ne pas en inventer pour l’aider à passer le cap ? Faites intervenir la célèbre « Fée des sucettes » qui récupère les sucettes laissées sous les oreillers pour les donner aux enfants qui en auront davantage besoin que votre petit !
N’oubliez pas que tout s’apprend dans les livres : de nombreux ouvrages sont dédiés à ce fameux abandon de la sucette et peuvent vous épauler d’une façon plus ludique pour que votre petit se sépare de sa sucette en douceur. 

Le renforcement positif avant tout

On reste évidemment dans la bienveillance sans culpabiliser ou punir l’enfant si celui-ci a des difficultés à se séparer de sa sucette. Evitez également de le comparer aux autres enfants qui n’en ont plus besoin. Il est primordial d’encourager votre tout-petit, par exemple en fabriquant un calendrier ou chaque jour sans sucette se voit attribué un joli autocollant. Ou alors promettez-lui une récompense le jour où il se sentira définitivement débarrassé de sa sucette.

Ne culpabilisez pas !

Si votre enfant a vraiment des difficultés à dire adieu à sa sucette, ne vous inquiétez pas : il arrivera forcément un jour où elle disparaîtra de sa vie, on ne connait pas encore d’adulte accro au pouce ou à la tétine !

Pas de marche arrière !

Colère, tristesse, angoisse : ce sont des étapes par lesquelles va passer votre enfant mais surtout, résister et ne faites pas marche arrière !Cela ne serait pas lui rendre service ! Il faut le rassurer, le cajoler, et ne surtout pas acheter la paix en lui rendant sa sucette. Tenez bon, c’est pour son bien !

Publié le 05/01/2017 à 17:42 mis à jour le 16/01/2017 à 18:15
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus