C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Votre bébé a 5 mois

5 petits mois et voilà votre bébé qui est de plus en plus en demande pour explorer le monde. À l’aube d’une grande révolution qu’est l’acquisition de la station assise, votre bébé est curieux et attentif, à la recherche de votre attention : il communique désormais beaucoup avec vous…

Votre bébé a 5 mois

Et si bébé passait aux petits pots ?

Il ne vous tarde qu’une chose : que bébé commence à manger des purées. Mais il va falloir patienter ! Sauf situation particulière, la diversification est aujourd’hui conseillée à partir de 6 mois (jamais avant 4 mois). Si vous allaitez, votre lait est amplement suffisant puisqu’il couvre les besoins de votre bébé. Nourri au biberon, pareil. Néanmoins, dans le cas où votre bébé semble avoir faim avec uniquement des biberons, la tentation est grande d’introduire des légumes dans son biberon. Sans doute est-ce le signe qu’il faut revoir les quantités données – 4 biberons de 210 ml ou 5 de 180 ml en moyenne – ou le nombre de biberons dans la journée. Si vous le désirez, vous pouvez éventuellement rajouter une cuillerée, puis deux, puis trois très progressivement dans le biberon de votre enfant. Pensez alors à adapter des tétines spéciales « liquide épais ». Parlez-en avec votre pédiatre qui saura vous conseiller ce qu’il y a de mieux pour votre bébé.

Tout est un jeu !

Vous vous demandez bien à quoi jouer avec votre bébé de 5 mois qui s’anime et s’agite tant. Eh bien c’est facile : tout peut être prétexte au jeu. Ses yeux grands ouverts sur le monde, ses sens sont en éveil. Profitez-en pour lui faire toucher différentes matières – douce, rugueuse, poilue, duveteuse, rêche… – ou des sensations nouvelles, comme la pluie qui tombe sur son visage, le froid d’un glaçon. C’est aussi le temps des comptines et des chansons : « Les petits poissons dans l’eau », « Tourne tourne petit moulin », « Pirouette cacahuète », il y en a forcément une qui suscitera l’émerveillement de votre tout-petit… ou bien le rire ! N’hésitez pas bien sûr à donner de la voix en y joignant les gestes : prenez les mains de votre bébé, faites tourner comme un moulin puis taper, ça devrait l’amuser.

D’un côté… ou de l’autre

Si avant votre bébé pouvait passer du ventre au côté accidentellement, maintenant il s’agit d’un mouvement bien contrôlé : quand vous le mettez sur le ventre, il arrive à se retourner sur le dos en roulant sur le côté. D’ailleurs, sur le ventre, il est bien plus actif que le mois dernier. Il attrape les objets, les lâche, les reprend avec facilité, en se mettant en appui sur un bras afin de dégager l’autre pour pouvoir le tendre. Quelle souplesse ! Et encore, c’est sans compter sur ses pieds qu’il parvient à porter à sa bouche. Si vous êtes fan de portage, c’est le signe que son bassin est suffisamment ouvert pour passer sans crainte à un porte-bébé préformé.

Les premiers petits maux

Votre bébé, même allaité, n’est pas à l’abri d’être malade.
- Un courant d’air, un virus et le voilà enrhumé. Pas la peine de se précipiter chez le docteur : il suffit de le moucher au sérum physiologique et de le moucher avec un mouche-bébé manuel (plus doux).
- Des régurgitations : s’il ne semble pas souffrir avant et après, que cela n’est pas dans de grandes quantités, là encore, cela reste bénin. S’il souffre et ne peut pas être posé à l’horizontal, évoquez la question avec votre pédiatre : il s’agit peut-être d’un reflux gastro-œsophagien (RGO).
- Des diarrhées : il faut toujours rester prudent avec des selles liquides fréquentes chez un bébé. Refroidissement ou gastroentérite, les risques de déshydratation de votre tout-petit sont sérieux. Laissez-le téter autant qu’il veut si vous l’allaitez, sinon donnez-lui des petites quantités d’eau avec un soluté de réhydratation et consulter votre médecin si son état ne s’améliore pas.
Toux, muguet, otite, la liste des maux dont peut souffrir bébé est longue. Et pour couronner le tout, ces petits bobos se répercutent sur la qualité du sommeil : nuits avec réveils, refus de faire la sieste ou sieste écourtée, votre bébé est ronchon et pleure plus que d’habitude. Vous trouvez qu’il stagne côté développement ? C’est normal : votre loulou ne peut pas se battre contre un virus et évoluer en même temps. Une petite pause pour mieux reprendre par la suite !

En cas de fièvre, oubliez le bain : découvrez bébé et donnez-lui du paracétamol s’il dépasse les 38,5°C. Si la fièvre ne cède pas et dure plus de 48 heures, une consultation s’impose notamment en cas de changement notable de comportement.

En résumé

- Bébé crie et rit pour susciter votre attention
- Il émet des vocalises diverses aux intonations variées
- Il vous regarde attentivement quand vous lui parlez
- Il parvient à passer du ventre au dos
- Il attrape les objets quand il est sur le ventre
- Il lâche ses jouets et les reprend
- Il secoue ses hochets
- Il peut être porté en porte-bébé préformé

 

 

 

Publié le 30/09/2016 à 11:42 mis à jour le 06/10/2016 à 10:12

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus