C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

RGO du nourrisson : 1 enfant sur 2 est traité pour rien !

NULL

Selon une étude française publiée fin 2012 dans l’European Journal of Pediatrics, 10% des enfants de moins de 18 ans seraient atteints d’un RGO (Reflux Gastro-Oesophagien). Pourtant, de nombreux spécialistes expliquent que pour la moitié d’entre eux, il ne s’agit pas d’une maladie, et qu’un enfant sur 2 serait traité pour rien ! Et vous, le RGO du nourrisson, vous connaissez ? Avez-vous donné un traitement à votre petit ?

Différentes formes de RGO du nourrisson…

En effet, il y aurait une différence à faire entre le RGO du nourrisson pathologique et le RGO du nourrisson physiologique. Pour le premier, il s’agit bien d’une maladie qu’on peut soulager par des médicaments. Pour le second, quelques conseils d’hygiène, de diététique et de puériculture suffisent.

Trop de traitements médicamenteux pour traiter le RGO du nourrisson, la faute à qui ?

•    La faute aux médecins, tout d’abord, qui ont tendance à se dire que même si le traitement ne sert à rien, il ne fait pas de mal !
•    La faute aux parents, ensuite, qui veulent toujours trouver une solution pour que leur bébé soit soulagé au plus vite. Pour cela, ils exigent souvent de leur médecin une ordonnance…

Comment soigner alors le RGO du nourrisson ?

Pour le RGO du nourrisson pathologique (la maladie), il existe bien de nombreux médicaments que tous les parents ont déjà essayé : Motilium©, Gaviscon©, Inexium©, Debridat©, Mopral©… Or pour ces médicaments, comme le Motilium©, il existe très peu de preuves de leur efficacité sur le RGO. Résultats : de nombreux enfants atteints d’un RGO sont surmédicamentés !

Pour le RGO du nourrisson physiologique, il suffit de ne pas trop serrer les couches de bébé, de les mettre en position verticale ¾ d’heure après les repas, de diminuer les portions de nourriture et de les faire manger moins vite. Souvent, ces petits sont de gros mangeurs, ils mangent trop et trop vite ! Enfin, la meilleure solution pour les parents est de s’armer de patience, car le plus souvent et pour 85% de ces enfants, le reflux disparaît quand l’enfant commence à faire ses premiers pas.

Enfin, selon une seconde étude française présentée aux dernières journées francophones d’hépato-gastro-entérologie, chez les nourrissons de moins de 1 an, 80% des prescriptions médicamenteuses ne sont pas justifiées. Cela donne à réfléchir… Et vous ? Votre enfant est-il traité pour un RGO du nourrisson ?

Publié le 06/05/0013 à 10:54

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus