J'y vais

Tout savoir sur la microcéphalie

Lors de l’examen de votre bébé vous avez pu remarquer que votre médecin mesure à l’aide d’un centimètre son tour de tête. Vous êtes-vous demandé pourquoi ? La mesure du périmètre crânien est un acte essentiel du bon développement du cerveau. Lorsqu’il est en dessous des normes définies par la courbe de croissance,  on parle de « microcéphalie ». Quelles sont les causes de cette anomalie ? Peut-on les éviter ? Quelles sont les conséquences pour le développement de l’enfant et existe- t-il un traitement ?

Tout savoir sur la microcéphalie

La microcéphalie, qu’est-ce-que c’est ?

La définition est « petite tête », car le nouveau-né ou l’enfant présente une tête anormalement petite. Au cours de la grossesse la tête grossit au fur et à mesure que le cerveau se développe, mais si celui-ci arrête sa croissance, la tête va faire la même chose et restera donc plus petite que la normale. La microcéphalie est donc due à une insuffisance de croissance cérébrale.

Elle peut être décelée très tôt lors des premières échographies, à la naissance, ou durant les 3 premières années, d’où l’importance d’examens réguliers de votre enfant prescrit dans son carnet de santé.

Quelles en sont  les causes ?

Parmi les causes les plus connues, on peut citer :

-  Les anomalies génétiques ;
-  Cas de rubéole ou toxoplasmose pendant la grossesse ;
-  Par une infection virale due au cytomégalovirus (virus de la famille de l’herpès, varicelle, zona) ;
-  Le virus « ZIKA » transmis par la piqure d’un moustique présent en Asie, Afrique et plus récemment en Amérique Latine ;
-  Consommation de substances toxiques (drogues, alcool, tabac) ;
-  Anorexie (malnutrition sévère) pendant la grossesse.

La prévention est évidemment le meilleur moyen de se protéger :

-  La vaccination contre la rubéole a fait disparaître tous les cas dus à cette infection ;
-  Eviter tout contact avec des personnes contaminées par une infection virale ;
Supprimer toutes substances toxiques est essentiel ;
-  Ne pas voyagez bien sûr dans les zones épidémiques ;
-  S’alimenter de façon seine et équilibrée pendant la grossesse.

Quelles conséquences pour le développement de votre enfant ?

L’enfant atteint d’une microcéphalie présentera un retard mental et de développement qui pourra se traduire par :

-  des difficultés à marcher ;
-  à réaliser des gestes précis ;
-  à acquérir le langage ;
-  à se concentrer, à étudier, difficultés scolaires.

Il pourra présenter :

-  des maux de têtes ;
-  une perte de l’audition ;
-  des douleurs articulaires ;
-  crises d’épilepsie.

Ne prenez pas à la lettre toutes ces complications. Chaque enfant étant différent, les conséquences peuvent varier d’un enfant à l’autre, entre des retards modérés à des handicaps plus importants.

Existe-t-il un traitement ?

Il n’y a pas de traitement spécifique pour ce genre de maladie. On peut pratiquer dans certains cas une intervention chirurgicale pour ouvrir la boite crânienne et permettre donc au cerveau de se développer.

Le meilleur traitement reste l’accompagnement de votre enfant. Il est important de vous entourer de professionnels – ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, kinésithérapeutes,  qui mettront en place un programme spécifique de stimulations et de jeux  pouvant améliorer chaque trouble.

Au fil du temps vous pourrez être très surpris et heureux des progrès accomplis, car chaque enfant est unique et pourra avec beaucoup de soins et d’amour faire démentir toutes les statistiques des données médicales.

 

Publié le 20/04/2017 à 11:04 mis à jour le 26/04/2017 à 16:49
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus