C'est si bon d'être parents !
Inscrivez-vous au programme la Boîte Rose
J'y vais

Le syndrome main-pied-bouche

Souvent méconnu des parents voire des professionnels en contact avec vos enfants, le syndrome main-pied-bouche est pourtant très répandu et touche les petits entre 6 mois et 4 ans. Bénigne, cette maladie peut parfois néanmoins être très gênante.

Le syndrome main-pied-bouche

À quoi est dû le syndrome main-pied-bouche ?

Derrière le main-pied-bouche, il y a un virus, le coxsackie A16. Ce dernier se transmet par la salive et les selles mais aussi par des objets contaminés – couverts, jouets, etc. Cette maladie généralement infantile s’attrape très facilement : voilà pourquoi on la trouve souvent dans les collectivités comme les crèches, surtout vers les beaux jours et en été. Le meilleur moyen pour s’en prémunir reste de se laver les mains régulièrement.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Elles se manifeste par des petits boutons, des sortes de cloques de 2 à 8 mm environ qu’il ne faut d’ailleurs pas percer, qui apparaissent sur la paume des mains et sous les pieds ainsi que dans la bouche – joues, palais, langue mais aussi gencives et intérieur des lèvres. L’enfant peut également avoir un peu de fièvre, mal à la tête et éprouver comme des brûlures aux endroits touchés, notamment dans la bouche et la gorge. Votre enfant peut avoir du mal à manger et à déglutir : une perte d’appétit est quelque fois constatée.

Comment soigner le main-pied-bouche ?

Il n’y a rien à faire pour que les boutons disparaissent à part patienter gentiment que le système immunitaire fasse son œuvre : au bout d’une à deux semaines, vous ne devriez plus rien y voir. (À noter : le virus reste dans les selles… 8 à 12 semaines ! Même guéri, votre petit reste contagieux.) Il est cependant possible de soulager votre enfant :
- en cas de fièvre : par un antipyrétique ;
- en cas de plaie : un antiseptique local ;
- s’il a mal : un antalgique.
Si manger est difficile pour votre petit, donnez-lui des aliments faciles à avaler – compote, yaourt…  – et froids. Évitez les aliments acides (tomate, jus de fruits…).

Bien sûr, comme toute maladie, si votre bébé présente des signes importants comme des vomissements, des maux de tête forts accompagnés d’une confusion, appelez votre médecin.

Dernier détail : cette maladie s’attrape à tout âge… même adulte ! Veillez à respecter les précautions d’usage pour éviter toute contamination et ce, particulièrement si vous êtes en fin de grossesse : il est possible que vous transmettiez le virus au bébé mais rassurez-vous, cela reste rare !

Publié le 12/12/2016 à 17:14

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus