Le syndrome de Münchhausen par procuration

Le syndrome de Münchhausen par procuration (SMPP) est une forme rare de maltraitance de l’enfant. Les parents qui en sont atteints, souvent les mères, entretiennent une maladie chez leurs enfants, dans le but de capter l'attention des médecins et experts.

Le syndrome de Münchhausen par procuration

Le Syndrome de Münchhausen par procuration : comment se définit-il ?

Ce terme caractérise le comportement d’un parent qui produit ou simule une maladie chez son enfant, voire qui lui administre des substances pour créer des symptômes physiques tels que des malaises, des chutes de tension ou des vomissements. Cette « procuration » est donc double, puisque trois personnes sont en cause : la mère donne procuration à son enfant pour être malade et « soigné » à sa place, et donne procuration au médecin pour être maltraitant à sa place envers l’enfant. Le parent responsable fuit dès que le médecin met sa parole en doute et refuse catégoriquement de voir un psychiatre. On relève pourtant chez les patients qui en sont atteints des troubles de la personnalité. C’est un moyen pour eux d’attirer l’attention et la compassion du personnel médical. Souvent, ils ont d’abord souffert d’un syndrome de Münchhausen, provoquant ces troubles sur eux-mêmes, ou été maltraités ou abusés dans leur enfance.

Comment diagnostiquer ce trouble ?

Le diagnostic est très difficile à poser, les médecins n’y pensent pas forcément tant ils y sont peu confrontés : de plus, ils n’ont pas de raison de se méfier de ce que dit le parent de l’enfant malade. Le plus souvent, le diagnostic est posé durant l’hospitalisation de l’enfant, quand les médecins constatent une amélioration de son état de santé lorsqu’il est séparé de sa mère et des rechutes lorsqu’il est à nouveau avec elle.

Les parents atteints de ce symptôme font-ils volontairement du mal à leur enfant ?

Le SMPP est une forme particulière de maltraitance, mais sur le plan psychologique cela est plus compliqué qu’un parent battant délibérément son enfant. Dans le cas de ce syndrome, il y a un attachement très fort entre la mère et son enfant, et si elle lui fait du mal, ce n’est pas dans l’intention d’attenter à sa vie.

Le syndrome de Münchhausen par procuration et ses conséquences

Ce syndrome peut mettre la santé de l’enfant en danger lorsque le parent utilise des méthodes dangereuses pour provoquer l’apparition de symptômes. Egalement, il peut  nuire à son bien-être et à son développement.

La prise en charge du SMPP

Il n’existe pas de traitement médicamenteux contre le syndrome de Münchhausen par procuration. Une psychothérapie est toutefois recommandée. Mais étant donné que les personnes atteintes de ce syndrome nient souvent les faits, cette psychothérapie peut être compliquée à mettre en place.

Que faire face à une personne atteinte du SMPP ?

Le syndrome de Münchhausen est une forme de maltraitance infantile. Il est donc nécessaire de signaler tout cas à la protection de l’enfance afin de protéger l’enfant et de l’écarter du parent maltraitant.

Publié le 16/05/2017 à 17:57
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus