C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

10 phrases qui font bondir les jeunes mamans

Quand vous devenez mère, surtout si c’est la première fois, vous observez un phénomène étrange : les gens veulent tous vous donner des conseils ou vous livrer leurs réflexions et y vont alors de leur couplet, que ce soit la gardienne de l’immeuble, la bonne copine… ou belle-maman, bien évidemment. Pourtant, vous ne demandez rien. Mieux : vous voulez qu’on vous fiche la paix. Petite revue de ces phrases que vous ne devriez jamais entendre à peine accouchée.

10 phrases qui font bondir les jeunes mamans

1. « Les enfants, c’est que du bonheur ! » 

Vraiment ? Sans doute les gens sont frappés d’amnésie quand leurs enfants grandissent car les bébés c’est tout sauf du bonheur. Les nuits hachées, les (heures de) pleurs inexpliqués, les pipis dans le bain (ou ailleurs), les cacas atomiques, les régurgitations à tire-larigot – qui atterrissent généreusement sur votre pull en cachemire acheté en soldes la saison dernière ! – les crevasses durant l’allaitement, les milliards de questions qui vous traversent l’esprit, non non, ce n’est pas QUE du bonheur. (Même si vous avouez être totalement gaga à la moindre esquisse de début de sourire de votre bébé…)

2. « Il a faim cet enfant, vous n’avez pas assez de lait ! »

Mais oui, vous le laissez mourir de faim bien sûr. Et votre lait n’est pas ce que les femmes donnent à leur bébé depuis la nuit des temps. Et puis c’est étonnant comment tout le monde se retrouve soudainement être pédiatre avec bac + 10, particulièrement les collègues de travail qui elles, n’ont pas d’enfants…

3. « Il pèse combien ? »

Ce à quoi vous avez très envie de répondre « et vous, vous faites combien ? » mais dont vous vous abstiendrez. Les gens sont obsédés par le poids de votre enfant, c’est fou ! Sans doute un signe de bonne santé : s’il est frêle, il est fragile ; s’il est potelé, c’est un bon gaillard. Mentez-leur sur le poids de votre petit, ils n’en sauront rien et vous, vous serez tranquille.

4. « Il vous ressemble ! »

C’est gentil, vraiment, mais vous, vous ne ressemblez sans doute pas à cette chose toute fripée et rabougrie. Aussi mignonne qu’elle puisse paraître, vous ne voyez absolument pas en quoi votre bébé vous ressemble. C’est un bébé qui vient de naître !

5. « Il ressemble au papa »

Là, c’est le pompon. Le « il ressemble au papa » de belle-maman vous reste en travers de la gorge. Vous avez porté 9 mois ce bébé – et pris 18 kilos que vous allez mettre 10 ans à perdre, sans compter les vergetures bien évidemment qui, elle, resteront –, avez souffert pendant 20 heures pour le mettre au monde et subi une épisiotomie longue comme votre bras, ce n’est pas pour entendre qu’il ressemble à son père ! Il y a sans doute un peu de vous ! (Et non, pas seulement le mauvais caractère...)

6. « Tu vas en faire un capricieux si tu vas le voir dès qu’il pleure »

C’est bien connu : les bébés sont de véritables dictateurs en puissance. À une semaine de vie, leur petit cerveau est capable de manigancer de véritables stratagèmes pour avoir… un câlin de votre part. Mieux vaut le laisser pleurer : la vie est assez dure comme ça, autant l’y habituer dès le plus jeune âge.

7. « Tu vas en faire un enfant gâté si tu le portes tout le temps »

Tous les psychiatres et autres psy-machins vous le diront : trop d’amour est mauvais pour les bébés. Pour tous les êtres humains d’ailleurs. C’est cela oui.

8. « Alors, il fait ses nuits ? »

Allo ?? Il vient de naître ? Et les cernes là, sur votre visage, les gens ne les remarquent pas ou ils pensent que c’est une nouvelle mode en matière de cosmétique ? C’est définitivement la dernière réflexion que vous avez envie d’entendre après une nuit de 5 heures bien tassées entrecoupée de 6 réveils.

9. « C’est un garçon ou une fille ? »

À croire qu’user (et abuser) du rose, du violet et des imprimés liberty pour les vêtements de votre bébé, d’avoir choisi une poussette rose et tout le tintouin à langer ne sert pas à grand-chose… Vous voulez bien croire à la tendance unisexe, mais tout de même… Cela se voit non que vous avez une fille ??

10. « Le prochain est pour bientôt ! »

Une envie de crier « jamais » vous prend ? C’est bien normal. Expliquez juste à la personne en question que si elle avait un bébé de la taille d’une pastèque qui lui serait passé entre les jambes il y a à peine quelques jours ou semaines, elle n’aurait sans doute pas envie de remettre le couvert de sitôt.

Enfin, pour vous débarrasser de toute réponse qui serait embarrassante pour votre interlocuteur, faites mine soit de ne pas entendre (« c’est la fatigue, vous comprenez »), voire de prétexter un biberon ou, mieux, une tétée : cela devrait normalement achever de le mettre mal à l’aise. Bref, quand vous devenez maman, faites bien attention… à ne plus écouter les autres !

Publié le 19/10/2016 à 15:08 mis à jour le 26/10/2016 à 12:14

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus