J'y vais

10 choses qui font péter un plomb aux enfants

C’est toujours pareil : tout se passe (presque) bien et d’un coup, sans crier gare, votre enfant se met à faire une crise mémorable. Et là, entre la désolation et le rire nerveux, vous vous demandez ce que vous avez bien pu faire pour qu’il se mette dans un tel état. Regardez cette liste, vous y trouverez peut-être la réponse.

10 choses qui font péter un plomb aux enfants

1. Vous lui avez donné un verre de la mauvaise couleur

Oui, que ce soit à 2 ans et demi ou à 7 ans, la couleur du verre dans lequel votre enfant boit a une importance primordial. Cela marche aussi avec les assiettes, les culottes, les slips, les chaussettes… Déclinable à l’infini.

2. Vous avez mal plié sa tartine de pain de mie

Avec l’exigence de votre petit gourmet, vous êtes devenu un maître de l’art culinaire de précision. Vous parvenez à plier une tranche de pain de mie, méticuleusement beurrée, en deux, bord à bord, au millimètre près. Jusqu’au jour où c’est le drame : c’est mal plié et, pire, un trou s’est formé. N’essayez pas de rattraper le coup, c’est fichu.

3. C’est l’heure du bain

Vous avez prévenu plusieurs fois que l’heure du bain s’approchait, qu’il faudrait y aller mais rien n’y fait, c’est systématiquement des hurlements que vous obtenez en réponse à « allez, au bain ». Jouet, mousse, rien ne motive votre progéniture à daigner mettre un pied dans la salle d’eau sans protester. Il a sans doute été un chat dans une autre vie, vous ne voyez pas d’autre explication.

4. C’est l’heure de sortir du bain

Comble du comble : oui vous avez mis une heure à le mettre dans la baignoire, mais maintenant il s’y amuse et ne veut pas quitter la salle de bain. Courage, c’est un mauvais moment à passer. Il n’y a plus qu’à trouver une solution pour le motiver à s’extirper de son bain : une partie de jeu, un plat de pâtes au fromage, tous les moyens sont bons pour parvenir à vos fins et calmer la crise.

5. Il vous parle et vous ne répondez pas

Notamment parce que vous êtes au téléphone ou déjà en train de parler avec une amie. Autant cela ne dérange pas votre petit de ne pas répondre quand vous lui posez 12 fois la même question, autant si vous, vous ne répondez pas dans la milliseconde qui suit, ça a le don de l’agacer au plus haut point.

6. Vous lui avez zippé sa veste

Quand vous êtes parent, vous faites souvent les choses machinalement, sans vraiment réfléchir : fatale erreur ! Comment avez-vous osé fermer la veste de votre chère tête blonde ?? Il voulait le faire lui-même… Il ne l’avait pas dit ? Qu’à cela ne tienne : votre enfant croit sans doute que vous lisez dans ses pensées.

7. Il n’arrive pas à faire ce qu’il veut

Que ce soit mettre ses chaussures, ses chaussettes – chose plutôt ardue mais qu’il veut bien évidemment faire « moi tout seul » alors qu’il n’a même pas 2 ans et demi – ou même sauter haut… ou encore voler, il suffit parfois de peu pour que le monde s’écroule autour de lui.

8. Vous lui avez dit non pour un dessin animé supplémentaire

Vous avez beau lui dire que c’est le dernier dessin animé, votre enfant essaie quand même de gruger et demande un autre épisode de son héros préféré. Et forcément, quand vous lui dites non, c’est le drame intersidéral. C’est simple : ça serait pareil si vous lui arrachiez un bras.

9. Vous lui avez dit « c’est l’heure de partir ! »

Sortie, école, vous en venez à redouter de devoir sortir avec votre enfant. Vous savez que quoi qu’il en soit, quel que soit le jour ou le moment, votre fils ou votre fille ne voudra pas sortir. La réponse de votre progéniture varie du « oh non !! » en passant par « nuuuul » ou encore « j’ai même pas joué » (alors que ça fait à peu près 1h30 qu’il joue aux Légo…) accompagné d’un roulage par terre, d’un jeté sur le canapé pour hurler dans les coussins ou d’un tapage de pied par terre en bonne et due forme. Souvenez-vous de ce moment quand votre enfant sera heureux de gambader dans la forêt ou de s’amuser au parc…

10. Vous lui avez demandé de ranger ses jouets

La chambre et le salon sont sens dessus dessous et c’est donc légitimement que vous lui demandez (gentiment, avec le mot magique et tout) de ranger les jouets qu’il a sortis. Malheur à vous ! Vous déclenchez un cataclysme sans précédent. Bilan : vous vous retrouvez à ranger ses jouets, bien sûr, avec en fond sonore une crise de larme…

Allez, un jour tout cela passera… Mieux vaut en rire… qu’en pleurer !

Publié le 08/11/2016 à 16:51

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus