C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Absence du père : comment vont les petites filles ?

NULL

Selon une étude de l’université de Bristol, l’absence du père durant la petite enfance affecterait particulièrement les petites filles…

Les conclusions de cette étude publiées dans la revue Psychological Medicine permettent en effet de constater que l’absence du père dans les 5 premières années de vie des filles entraîne un risque accru de dépression vers l’âge de 14 ans. En revanche, pour les garçons, aucune augmentation…

6 000 enfants ont participé à cette étude. Les chercheurs se sont intéressés au lien entre l’absence du père biologique durant la petite enfance et le risque de troubles de la santé mentale, dont les symptômes de dépression, évalués par questionnaire à l’âge de 14 ans.

Globalement, les filles présentent des niveaux plus élevés de symptômes dépressifs que les garçons.

•    23.3% des filles privées de la présence du père durant la petite enfance présentent des symptômes dépressifs à 14 ans contre 8.4% chez les garçons.
•    14% des filles privées de la présence du père durant l’enfance présentent des symptômes dépressifs à 14 ans contre 9.2% chez les garçons.

En conclusion, l’absence du père dans la petite enfance augmente le risque de 53% de symptômes dépressifs chez les adolescents et en particulier chez les filles.

Qu’en pensez-vous ?

Publié le 21/05/0013 à 11:33

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus