J'y vais

Séparation : comment préserver les enfants ?

Quand l’amour n’est plus là, la séparation devient inévitable. Mais comment faire pour se séparer en protégeant les enfants ? Une question essentielle à se poser pour que cette épreuve difficile ne devienne pas traumatisante.

Séparation : comment préserver les enfants ?

L’annonce : s’en tenir au minimum

Il est important de mettre des mots sur la situation, surtout le temps que la séparation physique soit effective. Parfois, la cohabitation peut durer pour des questions matérielles. Pour annoncer la nouvelle, réunissez vos enfants ensemble, au même moment. Parlez-leur de la situation sans rentrer dans les détails qui ne les concernent pas : qui a décidé, les raisons de la séparation sont des éléments à garder pour vous. Vous pouvez tout au plus dire que vous avez décidé ensemble de prendre cette décision et que vous ne vous aimez plus. Chacun des parents doit parler pour éviter que les enfants aient l’impression que la décision ne vient que d’un seul d’entre eux.

Rassurer les enfants

Si l’amour entre les adultes peut s’étioler et s’arrêter, dites clairement à vos enfants que celui des parents envers leurs enfants, lui, n’a jamais de fin. Vous êtes et serez toujours leurs parents, et vous les aimez fort. En effet, cela peut générer de l’angoisse chez l’enfant qui peut alors s’imaginer que vous pouvez vous séparer de lui. Ils vont, après l’annonce, exprimer leurs émotions : consolez-les, n’amoindrissez pas leur peine. Et quand ils sont petits, mettez des mots sur ce qu’ils ressentent, comme la colère ou la peine. Enfin, un enfant qui se tait n’en éprouve pas moins des émotions : restez attentifs sur ce que peut ressentir vos enfants, ce qu’ils expriment et prenez le temps de répondre à leurs questions face à cette nouvelle situation.

Les déculpabiliser

Un enfant est tout naturellement égocentré : tout tourne autour de lui. Pensez à préciser que tout cela n’est pas de sa faute, qu’il n’a rien à voir là-dedans. Cela peut paraître un détail, pourtant il compte énormément. Précisez bien qu’il s’agit d’une histoire de grands. En revanche, il ne faut pas laisser de place à l’ambiguïté et bien dire qu’il n’est pas possible de revenir en arrière : l’enfant espère souvent que les parents se réconcilient.

Laissez les enfants en dehors du couple

Votre histoire vous appartient et malgré les rancœurs ou la colère qu’une séparation peut générer, veillez à laisser vos enfants en dehors de tout cela. Évitez de les prendre à partie pour prouver à l’autre qu’il a tort, de dire du mal de l’autre en présence de l’enfant : il est essentiel de continuer à respecter l’autre parent. De même, si vous avez quelque chose à lui dire, parlez-lui directement vous-même et n’en chargez pas votre enfant, quelle que soit la teneur du message à faire passer.

Rester des parents malgré la fin du couple

Vous êtes et serez toujours les parents de vos enfants. Décision importante, organisation du temps périscolaire, vacances, vous serez amenés à vous revoir souvent : pour le bien-être des enfants, essayez de vous entendre autant que possible. Même si vous n’êtes plus un couple, vous devez suivre une ligne directrice dans l’éducation que vous souhaitez donner à vos enfants.

Si malgré tous vos efforts le dialogue reste difficile et que vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord pour la garde et que vous êtes en union libre ou pacsés, vous pouvez faire appel à un médiateur : avec l’aide d’un tiers, en « terrain neutre », vous parviendrez à trouver une solution qui vous conviendra aux deux et pour les enfants.

Quoi qu’il en soit et quelle que soit la manière dont ça se passe, ne perdez jamais de vue l’intérêt des enfants qui ont toujours besoin de vous.

Publié le 19/05/2017 à 11:51

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus