C'est si bon d'être parents !


Rire, manger, dormir, bouger...
Tout l'univers des bébés heureux !

J'y vais

Reprendre le travail ou rester à la maison : quand la question se pose

Votre merveille n’est même pas encore arrivée et déjà faut-il se poser la question de l’après… Il faut dire, 2 mois et demi de congé maternité légal, ça file vite ! Beaucoup de mamans n’ont pas d’autre choix que celui de faire garder bébé et de retourner travailler. Mais quand la question se pose, que faut-il faire : reprendre son activité professionnelle ou rester garder bébé  ? On vous aide à peser le pour et le contre. 

Reprendre le travail ou rester à la maison : quand la question se pose

Au boulot…

- Votre travail vous plaît, vous adorez vos collègues et vous avez hâte de reprendre ? Vous imaginer à la maison avec bébé vous file le bourdon ? Rassurez-vous : vous n’êtes pas une mère indigne, loin de là ! Votre épanouissement personnel participe à l’équilibre de votre famille et si vous êtes bien dans vos baskets, bébé le sera aussi ! C’est bien ça le plus important !
- Vous avez peur de ne pas retrouver votre place ? Malheureusement c’est un fait, certaines entreprises sont encore bien rétrogrades, et progresser après la naissance d’un enfant peut s’avérer compliqué. Il n’est pas rare de se faire mettre gentiment mais sûrement au placard… Si cet argument pèse dans la balance, renseignez-vous bien sur vos droits. Dites-vous aussi qu’a priori vous n’aurez pas 20 enfants dans votre vie donc si vous souhaitez en profiter c’est maintenant !

Ou à la maison ?

- « Non décidément, les femmes ne se sont pas battues pour que je reste à la maison ! » Si c’est ce que vous vous dites alors que vous avez envie de vous consacrer à votre progéniture, prenez le temps de réfléchir. Reprendre le travail à contrecœur peut être véritablement douloureux. Vous pouvez totalement vous épanouir dans le quotidien avec votre petit, participer activement à son éveil et profiter pleinement de chaque instant de son évolution !

-  Motivée par l’envie de glandouiller, de profiter en chaussettes à paillettes d’un quotidien cosy en buvant du thé peinarde ? Ôtez-vous tout de suite cette idée de la tête : rester à la maison, c’est avoir une journée rythmée par les besoins de bébé, les lessives, la préparation du repas, l’administratif et tout le tintouin. Et puis vous le remarquerez vite durant votre congé maternité : un bébé ça occupe, et non, ça ne dort pas tout le temps !

-  Rester à la maison en tête à tête avec des enfants c’est aussi parfois manquer cruellement de conversations hautement intellectuelles avec des adultes… « gouzi gouzi gouzi » « Quoi de neuf chérie, c’était bien ta journée ? » « oui, il m’a dit areuuuh et dadada, il a fait caca 3 fois, et il a bien mangé » bon…

Pas de solution facile

Quel que soit votre choix, il y aura forcément des moments difficiles et des jours sans. Vous pourrez en avoir marre de vous occuper votre merveille et de la maison, tout comme reprendre un travail prenant peut se révéler épuisant, notamment si bébé ne fait pas ses nuits. Et voir son enfant qu’une ou deux heures par jour est parfois très frustrant…

Les bons intermédiaires :
-  s’offrir une parenthèse de courte durée, jusqu’aux 6 mois de bébé par exemple
-  reprendre à temps partiel, un mi-temps ou un 80 % permet de rester en contact avec son travail tout en profitant de son enfant.  Renseignez- vous sur vos droits et parlez-en à votre employeur
Un dernier aspect à prendre en compte : les finances. En effet, en fonction de vos revenus et compte tenu des frais de garde à payer chaque mois, pas sûr que vous gagniez mieux votre vie en travaillant… qu’en restant à la maison. 

Bienvenue dans votre future vie de parents, pleine de contradictions et de choix cornéliens !
Ce qui compte en tout cas, c’est de bien vivre votre décision et d’écarter les on-dit.

Publié le 16/02/2016 à 16:07 mis à jour le 31/03/2016 à 15:27

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus