C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Don du sang de cordon  : une nouvelle maternité s'y met  !

NULL

Le don du sang de cordon est indolore et peut sauver des vies  ! Pendant longtemps, à la naissance d’un enfant, le cordon ombilical et le placenta étaient jetés… Mais depuis février 2013, la Maternité du Centre Hospitalier d’Arras prélève le sang de cordon. La maternité fait aujourd’hui partie du réseau français du sang placentaire.

Le don du sang de cordon peut servir à guérir certains cancers, leucémies, lymphomes… Mais les maternités sont encore peu nombreuses en France à s’y être attelées. Pourtant, chaque année en France, environ 2000 personnes atteintes de maladies pourraient ainsi être soignées.

Ce don du sang de cordon permet de recueillir des cellules souches précieuses  : les cellules hématopoïétiques, qui interviennent dans la fabrication du sang. Elles servent à soigner des maladies graves du sang, en donnant au malade compatible la possibilité de régénérer son sang.

Le sang du cordon est prélevé quelques minutes après la naissance du bébé, juste après que le cordon ait été coupé. Une fois collecté, le sang placentaire part dans les 24h à la banque de sang placentaire pour y être analysé puis congelé. Deux mois après la naissance de l’enfant, la famille renvoie un certificat attestant de la bonne santé du nouveau-né, le prélèvement est alors enregistré et conservé jusqu’à ce qu’un malade en ait besoin.

Aujourd’hui moins de 80 maternités en France se sont équipées pour effectuer le don de sang de cordon. C’est encore peu… Si vous souhaitez les connaître pour y accoucher et effectuer un don de sang de cordon, rendez-vous sur le site agence-biomedecine.fr, vous y découvrirez la liste des maternités faisant partie du réseau du sang placentaire.

Publié le 03/05/0013 à 10:19

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus