Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

Péridurale : les avantages et les inconvénients

Grâce aux progrès de la médecine, les femmes ne sont plus obligées d’accoucher dans la douleur. D’après une étude de l’Inserm, 77 % des accouchements par voie basse se font sous péridurale. Vous avez bien envie de prendre cette anesthésie locale pour mettre au monde votre enfant ? Petit rappel des nombreux avantages de la péridurale mais aussi le point sur ses inconvénients.

Péridurale : les avantages et les inconvénients

Sentir le travail de la naissance

Avoir recours à une péridurale, contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas être spectatrice de votre accouchement. Fini les anesthésies avec une dose de cheval ! Désormais, le dosage est plus subtil, mieux : certaines maternités disposent d’une pompe afin que vous dosiez vous-même la péridurale en fonction de votre ressenti (bien sûr, les machines sont bloquées pour ne pas que vous dépassiez un seuil limite). Ainsi, justement dosée, vous pourrez sentir bébé descendre et vous aurez alors naturellement envie de pousser… la douleur en moins et ça, c’est appréciable, surtout quand vous êtes là depuis des heures (voire une journée…).

Accueillir bébé sereinement

Ce qui vous fait sans doute peur dans l’accouchement, c’est la douleur. Vous craignez de ne pas réussir à la gérer et de faire n’importe quoi au moment de pousser : rassurez-vous, c’est normal, surtout si c’est un premier enfant. En plus de soulager les contractions douloureuses mais aussi la sortie du bébé, la péridurale vous aidera à vous tranquilliser afin d’accueillir votre petit bout de chou dans les meilleures conditions qu’il soit. Sereine, vous serez à l’écoute des consignes de la sage-femme et pourrez faire naître bébé dans le calme.

Des effets secondaires bien réels

Même si la péridurale est vraiment tentante – et que vous donneriez père et mère pour en bénéficier quand vous avez une contraction –, elle n’a pas que des avantages. Chute de tension, mal de tête, engourdissement des jambes, elle n’est pas sans conséquence, bien qu’inoffensive pour le bébé. Pensez également aux suites après l’accouchement : même si les effets de la péridurale se dissolvent assez rapidement, vous ne pourrez pas vous lever les prochaines heures sans la présence d’une infirmière… Là où l’accouchement naturel vous permet d’être debout tout de suite.

Une action parfois incertaine

Posée bien avant l’accouchement, la péri, pour les intimes, met environ 15-20 minutes pour agir totalement… et pour que vous bénéficiez de son effet anesthésiant (ce moment où vous rêvez d’épouser l’anesthésiste). Il vous faudra attendre que vous soyez dilatée à 3-4 cm pour en bénéficier : il y a donc un certain nombre de contractions que vous aurez l’immense privilège de ressentir, surtout si l’anesthésiste tarde à venir. Et c’est sans compter les petits problèmes d’anesthésie qui n’agit pas ou que d’un côté… Eh oui, ce n’est pas une science exacte ! (Mais cela reste peu fréquent.)

De même quand, vous arrivez à la maternité, vous ne savez pas où vous en êtes de votre dilatation… Parfois il est trop tard pour la poser… Tout miser sur cette anesthésie locale n’est donc pas toujours judicieux : mieux vaut se préparer à l’éventualité de faire sans. Quant au dosage à la pompe de la péridurale, elle a un inconvénient : si l’équipe ne vous tient pas au courant régulièrement de l’avancement du travail, vous risquez de vous en remettre une dose alors que vous êtes à dilatation complète. Et là, vous ne sentirez plus rien, et pourrez avoir du mal à pousser efficacement. Posez des questions, appelez-les sages-femmes, n’hésitez pas : elles sont là pour ça !


Difficile de prévoir comment cela se passera la jour J. Peut-être vous vivrez beaucoup mieux la douleur que ce que vous pensez. Laissez-vous le choix de prendre la péridurale, comme d’y renoncer. Quoi qu’il en soit, ce choix vous appartient entièrement. Ce qui est sûr c’est que péridurale ou pas, vous allez enfin connaître votre bébé et c’est bien tout ce qui compte !

Publié le 26/10/2016 à 12:13

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus