C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Bébé en siège ?

Un accouchement traditionnel veut que bébé présente le haut de son crâne lors de l'expulsion. Or, parfois, il peut être confortablement assis au fond de votre ventre, et présenter ses fesses face au col de l'utérus ! Un bébé en siège n'est pas nécessairement synonyme de césarienne, ni d'accouchement difficile !

bébé en siège

C'est au 7e mois de grossesse que votre bébé va se tourner et se placer pour ne plus bouger ou presque jusqu'à l'accouchement. Et généralement, la gravité aidant, c'est la tête en bas qu'il va se placer, car c'est la partie la plus lourde de son corps.
Mais parfois, pour plusieurs raisons, les bébés n'ont pas ce réflexe. Il suffit que votre utérus ne soit n'est pas très bien formé ou que bébé se sente à l'étroit et manque de place pour qu'il se place en tailleur, les fesses tournées vers votre col. Certains bébés vont même étendre leurs jambes : c'est ce qu'on appelle la présentation en siège décomplété.

Les présentations en siège représentent 2 à 3% des naissances. Grâce aux progrès de la médecine et à une meilleure prise en charge de ce type d'accouchement, elles provoquent beaucoup moins de mortalité maternelle et infantile qu'il y a plusieurs années. Mais il faut savoir que le principal risque d'une présentation par le siège reste la césarienne.
 

Avant l'accouchement


Lors de l'échographie du 3e trimestre (pratiquée entre la 32e et la 34e semaine de grossesse), vous aurez les premiers indices sur la position de votre bébé. S'il est en siège, pas de panique! On peut encore le faire changer de position !

Votre médecin peut néanmoins vous prescrire une 4e échographie (aux alentours de la 37e semaine) pour revérifier la position de bébé. S'il n'a pas bougé, la version par manœuvre externe est envisageable.

La version, c'est quoi ?


C'est une manœuvre manuelle, pratiquée par le médecin, qui va aider bébé à se retourner afin qu'il adopte une position céphalique.

Dans quels cas la version est-elle possible ?

Votre bébé doit être en siège complet (fesses et jambes vers le bas). Avec un siège décomplété, la version n'est pas possible car la position de bébé l'empêcherait de basculer.
En cas d'utérus cicatriciel, de placenta praevia, de malformation utérine, ou encore d'hypertension, la version est irréalisable.

Comment se passe la version ?

Le médecin va procéder en plusieurs étapes. Il va tout d'abord repérer avec précision la position de votre bébé grâce à l'échographie. Puis, après vous avoir administré un médicament qui va vous permettre de relâcher le muscle utérin et contrôlé l'activité de votre bébé par monitoring, le praticien va appuyer sur les fesses du fœtus afin de le faire remonter tout en accompagnant la rotation de sa tête vers l'avant. Bébé va alors passer de la position en siège à une position transverse, puis céphalique (la tête en avant). Sous surveillance médicale, ce geste ne dure pas plus de 5 minutes.

Quels sont les effets d'une version ?

La version est efficace à 50%. Elle n'est pour autant pas considérée comme un acte anodin et vous pouvez ressentir des effets secondaires : douleur, déclenchement du travail, rupture de la poche des eaux, décollement partiel du placenta, et dans de très rares cas, détresse fœtale.
Dans tous les cas, vous serez gardée quelques heures en observation et devrez vous mettre au repos durant les jours suivants.

Et si la version ne fonctionne pas ?

Des techniques douces existent qui peuvent inciter bébé à se retourner : acupuncture, techniques posturales, ostéopathie...
En cas d'échec de la version, d'autres possibilités s'offrent à vous, ne les négligez pas (la césarienne par exemple).
 

L'accouchement


Une présentation en siège ne rime pas forcément avec césarienne.

Accoucher par voie basse

L'accouchement par voie basse d'un bébé en siège est possible, il faut cependant que toutes les conditions soient réunies pour que la naissance se fasse sous les meilleurs auspices. La largeur de votre bassin doit être suffisante. Pour vérifier si c'est le cas, vous devez passer un scanner du bassin, appelé aussi radiopelvimétrie. Gardez à l'esprit que votre bébé va se présenter par les fesses, et non la tête : leur diamètre est plus important !
Et bien évidemment, votre bébé ne doit pas être un trop gros gabarit.
De plus, vous ne devez présenter aucune contre-indication à un accouchement par voie basse. Enfin, il vous faudra de la motivation et du courage : ce genre d'accouchement réclame une surveillance particulière, qui peut se révéler un peu inquiétante. Et sachez que la technique de l'épisiotomie est souvent utilisée.
 

Accoucher par césarienne


La césarienne est incontournable si la largeur de votre bassin et la taille de votre bébé sont incompatibles, et le risque de dystocie (bébé qui reste coincé dans le bassin) est trop important, pouvant entraîner une souffrance fœtale aiguë; si votre bébé est en position transversale (présente son dos, son épaule ou sa hanche) ou présente son front en premier; s'il s'agit d‘une grossesse multiple; si vous souffrez d'hypertension ou d'une affection cardiaque.

Publié le 30/06/2015 à 13:27 mis à jour le 22/04/2016 à 10:48
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

La grossesse est une étape extraordinaire dans la vie d’une femme et de son compagnon. Il s’agit d’un phénomène physiologique qui s’accompagne de transformations, physiques, biologiques, psychologiques, et qui nécessite d’être suivi tant sur le plan médical qu’émotionnel. Si vous êtes en bonne santé, votre sage femme pourra effectuer les examens nécessaires au suivi de cette grossesse, vous conseillera, sera à votre écoute et vous préparera à l’accouchement.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus