Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

Rituels et coutumes autour du monde

Découvrez avec nous les us et coutumes de la grossesse et la naissance à travers plusieurs pays du monde. 

Rituels et coutumes autour du monde

Les rituels de protection autour de la future maman

Autrefois, la naissance pouvait être synonyme de mort. Aussi, de nombreux rituels étaient destinés à protéger la vie de l’enfant et de la maman. Ces rites ont aujourd’hui été conservés dans certains pays du globe. Pour faciliter la sortie de bébé, on pratique dans certains régions des rituels « d’ouverture », les femmes qui participent aux accouchements doivent « dénouer les liens ».

Au Maroc, la femme enceinte doit être tête nue, avec les cheveux lâchés et la ceinture détachée.

En Inde, la future maman détache également sa chevelure et retire ses bagues, bracelets et autres colliers, tandis que les portes de la maison restent ouvertes. Pour éloigner les mauvais esprits qui pourraient venir hanter la future maman et le bébé, il est de coutume dans certains pays de fermer toutes les ouvertures de la maison. Au Mexique par exemple, portes et fenêtres sont closes, la moindre fissure est obstruée à l’aide de linges. Une pratique que l’on utilisait également en France il y a quelques siècles : on fermait tout et on chauffait les habitations au maximum, car le feu était réputé pour chasser les mauvais esprits et protéger la mère et son enfant du froid. 

Au Guatemala, les femmes enceintes portent sur elle un objet métallique qui sert de paratonnerre contre les mauvais esprits. Ces talismans de protection se retrouvent également dans de nombreux pays musulmans, ils sont généralement ornés d’inscriptions du Coran.

Au Japon, les femmes enceintes portent une ceinture autour du ventre dès le 5ème moi de grossesse pour protéger le bébé et tenir le ventre au chaud.

En Inde, les amies de la future maman lui offrent bracelets en or, en argent et en verre, ainsi que des rubans à mettre au poignet en guise de talismans.

Les rites autour de la grossesse

Dans la plupart des pays du Monde, on attend généralement la barre fatidique des 3 mois pour annoncer l’heureux événement à venir. En Equateur, chez les Cayapas, l’attente est poussée à l’extrême dans une tribu vivant dans le Nord du pays, où l’état de grossesse n’est jamais évoqué, pas même avec le futur papa !

Au Mali, la femme enceinte ne doit pas approcher un champ de riz ou la récolte sera mauvaise. Au Bénin, au Sénégal et au Mali, les femmes enceintes ne doivent en aucun cas se balader la nuit, car les esprits malins pourraient transformer leur enfant en monstre.

Au Zaïre, les futurs parents doivent suivre un rituel de purification à l’eau froide, la future maman doit également s’enduire de poudre rituelle à base de kaolin blanc.

A Madagascar, au début du 3ème trimestre, la femme enceinte est lavée de toutes ses fautes. L’homme le plus âgé du village prend alors de l’eau dans sa bouche et lui crache dessus !

Les rites de la naissance

Chez les Inuits, l’accouchement doit se faire dans le calme et les chuchotements. Au Togo, cris et bruits sont censés attirer les mauvais esprits, on encourage donc les futures mères à rester aussi calmes que possible lors de l'accouchement… plus facile à dire qu’à faire !

En Inde, les femmes boivent un verre d'eau si le travail est lent.

En Jamaïque, le placenta et le cordon ombilical sont récupérer après la délivrance puis enterrés dans le sol. Amis et famille des nouveaux parents y plantent ensuite un arbre, dont le futur enfant devra prendre soin pour apprendre la notion de responsabilité.

Dans plusieurs peuples d’Amérique du sud, le placenta est brulé pour s’en débarrasser rapidement, et éviter ainsi que les esprits mauvais s’en prennent à lui pour atteindre le bébé. Au Cambodge par exemple, on l’enveloppe de feuilles de bananier et de poudre de sel (le sel est un élément protecteur), avant de s’en séparer 3 jours plus tard.

 

Publié le 17/03/2017 à 14:13 mis à jour le 07/04/2017 à 17:35
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus