C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Perte des eaux : est-elle obligatoire ?

Dans les films, les accouchements démarrent souvent par un gros floutch : la perte des eaux. Si l’accouchement ne démarre pas forcément de cette manière pour plein de femmes on vous explique quoi faire si ça arrive.

Perte des eaux : est-elle obligatoire ?

C’est quoi la perte des eaux ?

Durant 9 mois, votre bébé baigne au milieu du liquide amniotique, dans un sac constitué d’une membrane. À la fin de la grossesse, cette membrane se fragilise et peut se rompre, laissant alors échapper le liquide amniotique : c’est la perte des eaux. Quand vous perdez les eaux, normalement le début du travail survient dans les heures suivantes, avec des contractions et une modification du col de l’utérus.

Comment peut-on savoir si c’est bien la poche des eaux qui s’est rompue ?

Il n’y a généralement pas de doute possible : vous perdez brutalement un liquide transparent et chaud dans une quantité non négligeable, du moins suffisamment pour avoir besoin de vous changer une ou plusieurs fois (et de mettre une serviette sous vos fesses le temps de vous rendre à la maternité en voiture). Mais la poche peut parfois se fissurer, laissant couler seulement un filet de ce liquide de façon discontinue, au point néanmoins de remplir une serviette hygiénique : cela s’appelle une fissure de la poche des eaux. Si vous êtes loin du terme, cela nécessite une consultation en urgence. Le risque d’infection n’est pas négligeable : les germes présents dans le vagin peuvent alors se frayer un chemin, bébé n’étant plus protégé par son cocon.

J’ai des contractions intenses sans perte des eaux…

Il est tout à fait possible d’arriver jusqu’à la salle d’accouchement, avec des contractions douloureuses, sans que votre poche ne se soit rompue ! Pour faciliter l’arrivée de bébé, la sage-femme va alors percer la membrane pour permettre au liquide de s’écouler. Mais pas d’inquiétude : c’est un acte totalement indolore. 

J’ai perdu les eaux… mais je n’ai pas de contractions !

Il est également possible de perdre les eaux sans que le travail ait commencé. Mais ce n’est peut-être qu’une question d’heures ! Contactez votre sage-femme ou votre maternité. Pour éviter tout risque d’infection, si vous n’avez pas de contraction dans les 12 à 48 heures suivant la rupture de la poche, votre accouchement sera déclenché. Quoi qu’il en soit, dès que vous avez un écoulement qui ne ressemble ni à de l’urine – les joies de la fin de grossesse avec les fuites urinaires à l’effort ou quand vous riez – ni à des pertes vaginales, n’hésitez pas à appeler votre maternité ou votre sage-femme afin d’être orientée et de savoir si vous devez vous y rendre surtout, particulièrement si le jour J n’est pas encore censé arriver.

Retenez bien donc qu’il n’y a pas de règle et que chaque accouchement est unique. Donc si vous avez des contractions, n’attendez pas de perdre les eaux pour vous rendre à la maternité !

Publié le 18/07/2016 à 15:22

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus