C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

Votre sommeil enceinte : son évolution durant les 9 mois de grossesse

Quand vous tombez enceinte, il y a bien une chose que l’on ne vous dit pas : votre sommeil risque d’être perturbé… et ce, bien avant l’arrivée de bébé. Angoisses, doutes, hormones ou ventre proéminent, il existe plein de facteurs qui vont altérer la qualité de votre sommeil. Le point sur la question.

Votre sommeil enceinte : son évolution durant les 9 mois de grossesse

Le premier trimestre de grossesse

La fatigue est l’un des maux les plus fréquents du début de grossesse. C’est simple, vous tombez littéralement de sommeil à n’importe quel moment de la journée. C’est dû aux hormones ! Eh oui, certaines, comme la progestérone, ont tendance à donner envie de dormir. D’autres femmes enceintes feront des insomnies dès les premiers jours de retard de règle, parfois même avant d’avoir la confirmation qu’elles attendent un enfant. Il ne faut pas non plus négliger le fait qu’apprendre que vous êtes enceinte, au-delà de la joie que cela peut générer, peut être angoissant. Vais-je être une bonne mère, vais-je y arriver ? Des dizaines – voire des centaines – de questions vous trottent dans la tête.

Le second trimestre de grossesse

Faire des cauchemars est normal : eh oui, cela survient souvent au second trimestre. Ce bouleversement émotionnel de la grossesse se manifeste dans vos rêves : un bon moyen d’évacuer le stress et les angoisses liées à la maternité… mais qui peut vous perturber et vous réveiller la nuit. Surtout que le congé maternité n’est pas encore d’actualité ! Reposez-vous au maximum le week-end et n’hésitez pas à vous allonger quelques minutes sur votre canapé quand vous rentrez du travail.

Mais ce n’est pas tout : vous pouvez également avoir des crampes durant la nuit. Augmentation de la pression dans les vaisseaux, fatigue, carences en calcium ou en magnésium, il y a mille et une raisons d’en avoir… Situées généralement au mollet, elles sont assez douloureuses pour vous tirer du sommeil. N’hésitez pas à en parler à votre médecin : vous avez peut-être besoin de compléments alimentaires. L’activité physique modérée permet aussi de diminuer leur apparition.

Le troisième trimestre de grossesse

Quelques semaines avant l’accouchement, les insomnies peuvent être fréquentes. L’approche de l’accouchement peut vous perturber : il n’est pas rare d’avoir peur d’accoucher. Après tout, c’est l’inconnu ! Rien d’étonnant donc. Les problèmes de digestion peuvent entraver votre sommeil : les remontées acides sont légion à ce moment-là de la grossesse. L’estomac est comprimé par bébé et a bien du mal à fonctionner. Sans compter que les hormones ralentissent également votre digestion. À moins que ce soit l’envie de faire pipi qui vous réveille : eh oui, bébé appuie sérieusement sur la vessie les dernières semaines… Un conseil : évitez les tisanes le soir ! Enfin, votre ventre peut tout simplement vous gêner. Quand vous vous tournez, vous avez l’impression que cela vous demande un effort surhumain… surtout que votre bébé sait se manifester quand il n’est pas bien positionné. Courage, prenez votre mal en patience, bientôt, vous l’aurez dans les bras… et vous pourrez à nouveau dormir sur le ventre !

Chaque femme est unique, peut-être votre sommeil ne sera pas beaucoup perturbé durant ces 9 mois de grossesse. Si au contraire vous en souffrez vraiment, n’hésitez pas à en parler à votre sage-femme ou votre gynécologue : il existe des solutions pour vous aider à mieux dormir ! Un arrêt peut aussi être nécessaire si la fatigue vous accable trop et vous handicape au travail. Pensez-y !

Publié le 24/03/2017 à 17:20 mis à jour le 04/04/2017 à 09:43

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus