C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Éviter les vergetures durant la grossesse : est-ce vraiment possible ?

Vous êtes fière de votre ventre qui commence à s’arrondir au fil des semaines.  Mais vous n’avez qu’une angoisse : et si de vilaines vergetures apparaissaient ? Mieux vaut prévenir que guérir ! Adoptez dès maintenant les bons gestes pour faire la peau aux zébrures !

Éviter les vergetures durant la grossesse : est-ce vraiment possible ?

C’est quoi une vergeture ?

Rouges ou violacées quand elles apparaissent ou blanches quand elles sont anciennes, les vergetures sont le résultat d’une déchirure du derme de la peau sous les effets des hormones de grossesse, d’une prise de poids brutale et de l’étirement des tissus. En effet, la production de cortisol augmente et fait chuter la fabrication de collagène et de fibres élastiques dans la peau. Résultat : votre peau est moins souple. Et c’est là que le drame peut survenir !

Hydratez votre peau chaque jour !

La clé pour éviter les vergetures, c’est hydrater, hydrater, et encore hydrater dès le début de votre grossesse ! Votre peau va pouvoir retrouver de la souplesse et de l’élasticité. Pour cela, crémez-vous matin et soir ! Appliquez votre crème sur le ventre et massez en effectuant des petits cercles jusqu’à sa complète absorption. Mais attention à employer des soins adaptés aux futures mamans : en effet, mieux vaut proscrire les produits contenant huiles essentielles, parabènes, conservateurs, colorants, phénoxyéthanol, ou phtalates. Privilégiez les huiles végétales telles que l’argan, l’amande ou le beurre de karité.

Surveiller votre prise de poids

Vous le savez : prendre trop de poids pendant la grossesse n’est pas très bon. Si vous avez tendance à manger pour deux, soyez prudente : gardez en tête que tôt ou tard, il faudra les perdre ces kilos ! Une prise de poids rapide risque sérieusement de faire craquer votre peau. Continuez à manger sainement en vous autorisant quelques douceurs mais évitez les excès. De plus, vous pouvez continuer une activité physique modérée si cela vous n’avez aucune contre-indication de votre gynécologue ou de votre sage-femme.

À vos tubes de crème !

 

Publié le 12/02/2016 à 17:42 mis à jour le 20/04/2016 à 12:06

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus