C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Sexualité et grossesse

Si le sexe pendant la grossesse n'est pas déconseillé, la sexualité peut parfois s'en trouver modifiée : craintes, interrogations... Ce moment de complicité prend des aspects compliqués, surtout pour les futurs papas...

sexualité pendant la grossesse

Un sujet à dédramatiser grâce à nos conseils et éclairages sur la question.

Halte aux idées reçues !

Une crainte presque universelle taraude les papas pendant la grossesse de leur chère et tendre : la peur de faire mal au bébé durant l'amour. Au risque de toucher votre ego, rassurez-vous, vous ne pouvez pas atteindre le bébé : il est bien à l'abri. Aucun risque de faire du mal à l'enfant !

Des contre-indications exceptionnelles

Faire l'amour est très bénéfique pendant la grossesse : cela permet de rassurer votre femme sur votre désir pour elle et son pouvoir de séduction, de garder le contact avec l'autre, mais aussi de procurer un état de bien-être au fœtus. On aurait donc tort de s'en priver !

L'interdiction de rapports sexuels durant la grossesse reste exceptionnelle. En cause : généralement une grossesse pathologique.

S'adapter...

Néanmoins le sexe dans un couple peut se modifier au cours de ce moment particulier qu'est la grossesse.

-  Pendant les premiers mois de grossesse, il y a peu de changements... ou presque ! Une petite baisse de la libido peut parfois avoir lieu au premier trimestre en raison de la fatigue qui peut toucher votre compagne... ou des nausées ! Un désagrément accompagné d'un point positif et non des moindres : la poitrine de votre partenaire prend des formes et s'arrondie. L'occasion pour vous de profiter d'un décolleté avantageux, atout érotique indéniable...

-  C'est seulement à partir du deuxième trimestre, lorsque le ventre commence à grossir, qu'il peut y avoir une certaine gêne pour les papas : si avant, la grossesse de votre compagne ne se voyait pas, très vite elle devient évidente, et cela peut vous déstabiliser. De femme, vous la voyez désormais seulement comme une future maman. De son coté, c'est tout le contraire : durant ce trimestre, sa libido peut revenir au galop... Elle devrait donc vous aider à surmonter vos blocages !

-  Enfin, le dernier trimestre, certaines positions deviennent difficiles. Oubliez le missionnaire. C'est le moment de faire appel à votre créativité et de s'essayer à d'autres positions, comme la levrette ou, mieux encore, la position dite des « cuillères » (allongé sur le côté, l'homme, derrière la femme, peut caresser son corps tout en lui proposant une position confortable notamment pour son ventre) : idéale pour allier sensualité et tendresse !

-  D'un point de vue psychologique, la gêne peut venir de l'enfant que vous sentez bouger alors que vous êtes en pleine action... Un petit moment de flottement à surmonter...

... Et surtout communiquer

Ressentir un manque ou une absence de désir est tout à fait commun durant la grossesse. La solution pour éviter que cette situation ne dure, c'est de parler : expliquez à votre femme vos difficultés, les choses peuvent parfois se débloquer en parlant !

La maman peut, elle aussi, avoir du mal à vivre une sexualité épanouie : ce nouveau corps qu'elle doit accepter et voit évoluer, les différents maux de la grossesse, mais aussi les questions face à l'accouchement qui approche... Autant de facteurs perturbateurs ! Ecoutez-la, elle en a besoin !

Et puis il y a des solutions : on limite trop souvent la sexualité à la pénétration, or il y a bien d'autres façons d'avoir et de donner du plaisir, comme des gestes de tendresse et autres caresses coquines.

Quoi qu'il en soit, avant tout, l'important est de continuer à communiquer et de ne pas perdre le contact avec l'autre.

 

Publié le 26/06/2015 à 17:49 mis à jour le 24/10/2016 à 11:51
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

La grossesse est une étape extraordinaire dans la vie d’une femme et de son compagnon. Il s’agit d’un phénomène physiologique qui s’accompagne de transformations, physiques, biologiques, psychologiques, et qui nécessite d’être suivi tant sur le plan médical qu’émotionnel. Si vous êtes en bonne santé, votre sage femme pourra effectuer les examens nécessaires au suivi de cette grossesse, vous conseillera, sera à votre écoute et vous préparera à l’accouchement.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus