C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Enquête Distilbène : recherche encore 2000 femmes témoins avant le 31 août 2013 !

NULL

Une étude de santé publique visant à évaluer le lien entre l'exposition à cette hormone de synthèse pendant la grossesse et le risque de développer un cancer du sein est prévue par l'association de défense des victimes du Distilbène. L'association recherche encore 2000 femmes, dont la mère aurait reçu un traitement à base de Distilbène (DES), pour les besoins de cette enquête. Inscrivez-vous !

Le Distilbène (DES) a été prescrite jusqu'en 1977 pour éviter les fausses couches. A l'époque, on ignorait que cet oestrogène de synthèse aurait des conséquences dramatiques sur la santé des bébés exposés in utero, particulièrement les petites filles.

Ces "filles DES", dont la mère avait absorbé cette molécule durant la grossesse, souffrent de graves difficultés de reproduction, mais aussi de ménopauses précoces ou de cancers du col de l'utérus ou du vagin. Les filles DES sont également plus exposées au risque du cancer du sein. C'est pour cette raison que cette enquête Distilbène a été lancée...

L’enquête s'adresse tout particulièrement aux femmes de 36 à 63 ans, dont la mère a reçu un traitement au DES durant la grossesse, et aux femmes non exposées à cette hormone, afin d'établir des comparaisons.

L'enquête Distilbène a déjà recueilli plus de 4000 témoignages de filles DES, mais en attend encore 2000 !

Alors si vous en faites partie, il vous suffit de cliquer ici et de répondre au questionnaire anonyme en ligne ! N'hésitez pas à partager !

Publié le 29/08/0013 à 14:07

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus