C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

La première écho

Etes-vous réellement enceinte ? Combien de bébés attendez-vous ? Est-ce que le fœtus va bien ? Voilà les questions auxquelles va répondre la première échographie, cet examen-clé de votre grossesse.

première échographie

Quand faire sa première écho ?


Généralement, la première échographie se déroule entre la 10e et la 12e semaine de grossesse (12e et 14e semaine d'aménorrhée), vers 2 mois et demi de grossesse. A moins que pour des raisons médicales, vous ne soyez obligée d'en passer une avant (en cas de fausses couches à répétition par exemple).


Cette échographie est prise en charge à 70% par la Sécurité Sociale, le complément est pris en charge par votre mutuelle.
Ce premier examen, qui dure une demi-heure environ, se passe dans un cabinet de radiologie. Le médecin échographiste utilise une sonde qu'il passe sur le ventre de la maman recouvert de gel, et parfois emploie une sonde vaginale pour une échographie pelvienne. Cet examen est indolore et sans danger pour le bébé.

 

Que faut-il voir ?


Tout d'abord, le petit être qui vit en vous en images ! C'est votre premier contact visuel avec votre enfant, c'est donc un moment très riche en émotions. L'échographiste regarde d'abord combien d'embryons sont dans l'utérus et leur implantation. Dans la très grande majorité des cas, il n'y en a qu'un seul ! Vous pouvez suivre les explications sur l'écran devant vous. Même si les parents ne distinguent pas bien, les radiologues, eux, ont l'habitude. On vérifie ensuite les mouvements cardiaques, signes de vie de ce petit embryon.
On procédera ensuite à des mesures de la longueur du fœtus (ce qui confirmera son âge exact à trois ou cinq jours près), de la taille du fémur, du diamètre du crâne. Le fœtus mesure environ 7 cm.
Le médecin recherchera aussi les pathologies associées (fibromes, kystes ovariens...) de la maman.
Afin de déceler des anomalies chromosomiques comme la trisomie 21, il mesurera la clarté nucale de l'embryon. En fonction de cette mesure et des résultats de la prise de sang des marqueurs sériques, on vous prescrira ou pas une amniocentèse (A noter : ces derniers dépistages ne sont pas obligatoires, vous pouvez les refuser).

 

Une première rencontre


Il y a souvent un décalage entre la charge émotionnelle provoquée par cet événement chez les parents et l'aspect scientifique et rigoureux du médecin. Il faut arriver à trouver un juste équilibre. Dans un premier temps, l'échographiste va rester très concentré pour déceler des anomalies et faire les bonnes mesures. Ne cherchez pas à analyser les mimiques du médecin : il pourra parfois froncer les sourcils en raison d'une défaillance de l'appareil, qui n'a rien à voir avec la santé de votre bébé ! Une fois que l'examen clinique sera terminé, il pourra se décontracter et aborder avec vous l'aspect émotionnel du moment. Ce qui compte, c'est que vous puissiez vivre pleinement ces instants. Vous allez enfin pouvoir distinguer des pieds, des mains et une tête de ce qui deviendra bientôt... votre enfant !

 

Publié le 26/06/2015 à 14:46 mis à jour le 31/03/2016 à 17:02
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

La grossesse est une étape extraordinaire dans la vie d’une femme et de son compagnon. Il s’agit d’un phénomène physiologique qui s’accompagne de transformations, physiques, biologiques, psychologiques, et qui nécessite d’être suivi tant sur le plan médical qu’émotionnel. Si vous êtes en bonne santé, votre sage femme pourra effectuer les examens nécessaires au suivi de cette grossesse, vous conseillera, sera à votre écoute et vous préparera à l’accouchement.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus