C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Les risques de fausses couches

Même si une fausse couche intervient durant les premières semaines de grossesse, c'est toujours un événement douloureux à vivre. Mieux en connaitre les causes et les signes annonciateurs permet souvent d'éviter que cela se reproduise.

fausse couche

La fausse couche

 

Une fausse couche est un avortement spontané qui survient avant le 180e jour de gestation. Au-delà, on parle de mort fœtale.

 

Les causes


Elles sont nombreuses et variées.

 

Une immaturité de l'utérus

Il arrive fréquemment qu'un utérus immature entraine une fausse couche lors d'une première grossesse. Généralement, les grossesses suivantes se passent bien.

 

Une anomalie génétique

Parfois, même si les parents n'ont pas de problème génétique évident (caryotype normal), le fœtus peut lui avoir un problème de gènes. Parce que le corps humain est bien fait, il va rejeter ce corps « étranger » qui présente une ou plusieurs anomalies chromosomiques. Les grossesses suivantes n'ont pas de raison de mal se passer.

Le tabac et l'alcool

On sait selon certaines études récentes que la consommation de tabac et d'alcool entraînent de nombreuses fausses couches.

 

Les médicaments

On sait que certains anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que l'aspirine peuvent provoquer des avortements, ils sont donc interdits pendant la grossesse. Les femmes enceintes dont les mères ont pris du Distilbène subissent les effets dévastateurs de ce produit : malformations génitales, fausses couches à répétition.

 

Maladie et hérédité

On considère que les fausses couches précoces (c'est-à-dire avant 3 mois de grossesse) sont la plupart du temps liées à des anomalies chromosomiques. Les fausses couches plus tardives (au-delà de 3 mois) peuvent avoir plusieurs causes, mais sont souvent liées à des malformations de l'utérus. Parfois, une opération chirurgicale règle le problème.

 

Certaines prédisposition héréditaires ou maladies entraînent aussi des fausses couches. C'est le cas de la thrombophilie, un trouble favorisant la formation de caillots sanguins.
Certaines infections comme la toxoplasmose, la listériose ou la rubéole, contractées pendant la grossesse, peuvent entraîner une fausse couche.

 

Enfin, l'âge de la mère au moment de la conception peut entrainer une fausse couche. En effet, au-delà de 40 ans, le risque est bien plus élevé.

 

Les signes annonciateurs


Une fausse-couche précoce

La plupart du temps, on constate des saignements avec présence de caillots et des douleurs du bas ventre qui ressemblent à des contractions ou à des douleurs de règles. On remarque aussi que ce qui avait annoncé l'état de grossesse a disparu : plus de nausées, les seins qui dégonflent.

 

Une fausse-couche tardive

Les symptômes sont identiques, les contactions de l'utérus sont plus fortes, et cette fois-ci, on peut constater une perte de liquide transparent en plus du sang : c'est du liquide amniotique.

 

Les conséquences psychologiques

Perdre un embryon est toujours vécu très douloureusement par les mamans et leur entourage. Cet événement n'est pas banal et peut entraîner une dépression, surtout si les fausses couches sont répétées. Il est important de déculpabiliser, et d'évacuer tristesse et angoisses de mort. Une aide psychologique, même de courte durée, peut être nécessaire. Il faut donc penser à vous et à vos autres enfants si vous en avez, et prendre du temps pour vous refaire une santé : repos, massage, voyage... Ne vous privez pas ! Votre prochaine grossesse devrait se dérouler harmonieusement.

 

Publié le 30/06/2015 à 11:39 mis à jour le 20/04/2016 à 12:10
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

La grossesse est une étape extraordinaire dans la vie d’une femme et de son compagnon. Il s’agit d’un phénomène physiologique qui s’accompagne de transformations, physiques, biologiques, psychologiques, et qui nécessite d’être suivi tant sur le plan médical qu’émotionnel. Si vous êtes en bonne santé, votre sage femme pourra effectuer les examens nécessaires au suivi de cette grossesse, vous conseillera, sera à votre écoute et vous préparera à l’accouchement.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus