C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Maux de grossesse : quand faut-il consulter ?

Enceinte, vous souffrez d’une ribambelle de petits maux différents. Difficile de savoir si c’est anodin ou si ça doit faire l’objet d’une consultation. Surtout qu’il est très facile de s’inquiéter (merci les hormones), souvent pour rien. On vous aide à repérer les signes qui doivent vous alerter.

Maux de grossesse : quand faut-il consulter ?

Les symptômes qui doivent amener à consulter


- Des contractions : vous avez le ventre qui durcit soudainement, c’est certainement une contraction. Elles sont fréquentes chez beaucoup de femmes durant la grossesse, et la plupart du temps, elles sont anodines. En revanche attention si elles sont douloureuses. Vous ressentez des crampes, comme une colique, vous avez des sueurs ? Reposez-vous et attendez de voir si cela passe. Si ce n’est pas le cas, consultez. En fin de grossesse, même si vous n’êtes pas à terme, peut-être est-ce le début du travail. En cas de doute, appelez votre sage-femme ou la maternité.

- Des maux de tête : vous avez souvent mal à la tête alors qu’en dehors de la grossesse vous n’êtes pas du genre migraineuse ? Parlez-en à votre médecin : de l’hypertension pourrait se cacher derrière.

- De la fièvre : enceinte, ce n’est jamais bon d’avoir trop de fièvre. Si elle ne cède pas sous 24h ou qu’elle monte à 39° voire au-delà, consultez votre médecin.

- Des pertes anormales : toute odeur nauséabonde et changement de couleur ou d’aspect doit vous amener à consulter. Comme quand vous n’êtes pas enceinte, il s’agit peut-être d’une mycose ou une autre infection qui nécessite un traitement.

- Des douleurs urinaires : même durant la grossesse, vous n’êtes pas à l’abri d’une infection urinaire. Consultez sans trop tarder… pour une histoire de confort plus que de risque pour bébé.

- Des démangeaisons sur tout le corps : la peau s’étire, tiraille sur le ventre et finit par gratter, rien d’inquiétant à cela. Mais parfois ces démangeaisons peuvent atteindre tout le corps et même vous empêcher de vous reposer ou de dormir : attention ça peut être le signe d’une cholestase gravidique.

Les maux qui peuvent être signes d'urgence


Certains symptômes nécessitent de consulter au plus vite. Dans ces cas-là, appelez votre sage-femme ou votre gynécologue obstétricien pour demander leur avis, sinon, filez aux urgences.
- Des pertes de sang notamment accompagnées de douleurs dans le bas-ventre : ça peut-être les signes d’une fausse couche ou d’une grossesse extra-utérine en début de grossesse, d’un décollement du placenta ou encore d’un placenta praevia.

- L’œdème au visage ou aux mains : faire de la rétention d’eau et être gonflée des jambes est chose commune quand vous êtes enceinte. Mais attention, quand ça arrive soudainement et que ça se concentre sur le visage ou les mains, consultez d’urgence car ce peut être le signe d’une pré-éclampsie.

- L’inactivité du bébé : à la fin de la grossesse, c’est normal que bébé bouge moins. Néanmoins, il continue de bouger un peu chaque jour. Si vous ne repérez aucun mouvement durant une journée, allez faire un contrôle sans tarder.

- Des pertes vaginales liquides importantes: vous ressentez un écoulement plus ou moins important entre vos jambes au point de mouiller votre lingerie ? Cela peut-être une fissure voire une rupture de la poche des eaux.

Quels que soient les symptômes et votre inquiétude, n’ayez pas peur de « déranger » votre médecin ou d’aller à la maternité pour rien. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à appeler auparavant : le corps médical saura vous dire si vous devez vous y rendre ou pas.

Publié le 13/06/2016 à 15:53 mis à jour le 14/06/2016 à 17:22

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus