Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

Grossesse après 35 ans : ce qui change

La décision d’avoir un enfant est probablement l’une des plus importantes de notre vie. Le nombre de femmes de 35 ans et plus qui sont enceintes ou prévoient le devenir n’a jamais été aussi élevé. Médicalement parlant, on parle de grossesse tardive à partir de 38 ans. Mais dès 35 ans, tout comme votre corps, les réserves d’ovocytes sont soumises à un processus de vieillissement. Aussi, votre grossesse peut être soumise à des contrôles supplémentaires, et sera surveillée de près. On vous explique tout !

Grossesse après 35 ans : ce qui change

Les années de fécondité maximale de la femme

A partir de l’âge de 35 ans, le mûrissement des ovocytes ne fonctionne pas aussi bien qu’à 25. Tout comme vous, votre corps prend de l’âge ! Aussi, les cycles sans ovulation sont plus fréquents et les ovules moins nombreux. A la naissance, les femmes possèdent 400 000 ovules, mais plus que 35 000 à l’âge de 35 ans.

C’est à 24 ans qu’une femme a le plus de chance de tomber enceinte. A 35 ans, la probabilité d'une grossesse se réduit à environ 10 % par cycle. Mais d‘un individu à un autre ce chiffre peut varier, la fécondité d’une femme dépend également de son état de santé et des facteurs psychiques. Les ovocytes qui restent dans les ovaires sont également de moins bonne qualité.

Le dépistage à partir de 35 ans

Une grossesse à partir de 35 ans sera suivie de près : lors du dépistage, certaines complications pourront être décelées, comme une toxémie gravidique, diagnostiquée autour de la 20ème et jusqu’à la 22ème semaine. Les femmes de plus de 35 ans souffrent également assez souvent de diabète et de myomes (20 % des femmes de plus de 35 ans) : ce sont des tumeurs bénignes de l’utérus qui augmentent rapidement durant la grossesse, empêchant le bébé d’être nourri de substances nutritives et le forçant à adopter une position dangereuse pour la naissance.
Les anomalies chromosomiques, telles que la trisomie 21  sont plus fréquentes lorsque la future maman est âgée de plus de 37 ans : à 20 ans, le risque de trisomie 21 est d’une grossesse sur 1450, à 40 ans, une grossesse sur 109. La première échographie permet de dépister 90% des anomalies chromosomiques chez le fœtus.

Quelques complications possibles

Il est évident qu’après l’âge de 35 ans, certains risques médicaux sont davantage susceptibles de se manifester dont l’hypertension, le diabète, un décollement du placenta ou des fibromes utérins. Une hypertension est à l'origine d'un faible poids de naissance du bébé. Le diabète gestationnel se caractérise par un excès de sucre dans le sang, et sa fréquence augmente après 40 ans. Il peut entraîner une augmentation trop importante du poids du bébé. Un autre écueil de ces grossesses tardives reste le taux élevé de fausses couches. La raison ? L'utérus a une moins bonne capacité à supporter la grossesse et se fragilise. Les fausses couches sont de l’ordre de 25% entre 38 et 40 ans, de près de 40 % à partir de 42 ans, contre 16% entre 30 et 35 ans. Après 35 ans, le taux d’accouchement prématuré est également plus important, entre 5 et 10%.

Pour éviter au maximum ces risques de complications, les grossesses après 35 ans sont très suivies : dépistages, examens, caryotypes, accompagnement obstétrical permettent d'anticiper tout problème. Les naissances prématurées sont également plus nombreuses à partir de 35 ans.

Devenir maman après 35 ans entraîne-t-il un accouchement plus risqué ?

C'est la question que se posent beaucoup de femmes concernées par le sujet. Ainsi, question accouchement, après 35 ans, on considère que le nombre de césariennes est deux fois plus élevé chez les primipares de plus de 38 ans. En revanche, il est tout à fait possible aussi d'accoucher par les voies naturelles après 35 ans. Les accouchements par le siège comme le risque d'hémorragie de la délivrance sont également plus fréquents lors d'accouchements après 35 ans.

Publié le 06/03/2017 à 13:44 mis à jour le 30/03/2017 à 10:15
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus