Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

Les perturbateurs endocriniens : où sont-ils cachés ?

Le magazine 60 millions de consommateurs a alerté il y a peu sur la présence de perturbateurs endocriniens dans les cheveux des enfants. Ce sont 34 perturbateurs en moyenne qui ont été retrouvés… Certains en présentaient jusqu’à 54. Mais c’est quoi exactement un perturbateur endocrinien ? Quels sont leurs effets ? On vous dit tout sur cet ennemi sans visage de votre santé et de celle de vos enfants.

Les perturbateurs endocriniens : où sont-ils cachés ?

C’est quoi un perturbateur endocrinien ?

Derrière cette dénomination un peu barbare se cachent des agents chimiques qui vont agir sur la production et la diffusion des hormones ainsi que leur action. 7 familles principales de perturbateurs ont été recensées :

- les bisphénols ;
- les phtalates ;
- les pesticides ;
- les métaux lourds ;  
- les polychlorobiphényles (PCB) ;
- les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ;
- les retardateurs de flamme bromés (PBDE).

Où se trouvent-ils ?

- Dans les ustensiles de cuisine : certaines poêles avec revêtement antiadhésif, boîte en plastique…
- Dans les produits cosmétique et d’hygiène : dentifrice, shampoing, protections féminines…
- Dans les aliments (présence de pesticides).
- Dans le mobilier et les tissus.
- Dans les vêtements.
- Dans les bougies et désodorisants…

Quels sont les risques ?

Obésité, troubles métabolisme, et même certains cancers : les effets de ces perturbateurs font froid dans le dos ! À long terme, ils pourraient entraîner des problèmes de stérilité. Ils ont donc des effets à moyen mais aussi à long terme. Sans compter que certains perturbateurs ont une durée de vie longue : ainsi, dans les cheveux des enfants ont été retrouvées des substances déjà interdites…

Un public sensible à protéger

Même si le problème touche tout le monde, il y a des périodes plus sensibles dans la vie, comme la grossesse et l’enfance. En effet, ces perturbateurs peuvent agir in utero et causer une prématurité ou des malformations. Quant aux enfants, les perturbateurs étant suspectés d’affecter le développement hormonal, mieux vaut donc en limiter l’exposition…

Quels gestes pour limiter les perturbateurs endocriniens ?

- Privilégier l’alimentation bio.
- Préférer les produits cosmétiques bio.
- Éviter de faire réchauffer vos restes directement dans les boîtes en plastique mais plutôt dans une assiette.
- Choisissez des nettoyants ménagers naturels ou fabriquez-les vous-même avec du vinaigre blanc, du bicarbonate par exemple.
- Éviter les emballages en plastique ou réduisez-les.
- Limiter votre consommation de poisson gras.
- Laver les vêtements non bio au moins une fois avant de les porter.
- Aérer votre habitation un peu chaque jour.

En mettant en place quelques petits gestes, vous pourrez déjà réduire significativement l’exposition de vos enfants aux perturbateurs endocriniens en attendant que certains soient définitivement interdits.

Publié le 11/05/2017 à 12:06

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus