C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Ma grossesse : semaine 23 (25 SA)

Ah la grossesse, joie, bonheur, épanouissement… et désagréments ! Evidemment ça va mieux qu’au début. Terminée la fatigue terrassante, finies les nausées accablantes, vos petits maux du moment peuvent être pris plus à la légère mais n’en restent pas moins désagréables.

Ma grossesse : semaine 23 (25 SA)

Les petits soucis gastriques

La digestion ce n’est pas votre fort en ce moment. Ballonnements, brûlures d’estomac, remontées acides, vous ne savez plus quoi manger pour ne pas être incommodée. Dans un premier temps, éviter les aliments trop gras et lourds à digérer, les aliments acides (tomates, agrumes, vinaigre) et les plats épicés. Ne vous allongez pas tout de suite après le repas, laissez-vous le temps de digérer un peu. Allongée, surélevez votre tête avec un oreiller supplémentaire. Si ces précautions ne vous soulagent pas, ne restez pas comme ça, parlez-en à votre médecin ou votre sage-femme qui vous prescrira quelque chose pour vous soulager.

La constipation

Après la digestion difficile, vient la lenteur du transit. Youpi !
Le passage aux toilettes devient un enfer pour vous ? Les fibres sont vos alliées ! Là encore, adaptez votre alimentation pour booster un peu votre intestin paresseux. Céréales complètes, fruits, légumes verts, pruneaux et compagnie vous aideront à aller à la selle plus facilement. Buvez beaucoup d’eau, et éviter les féculents non complets. Si vous le pouvez, marchez et nager, l’activité physique aide beaucoup. Si malgré ça vous ne vous en sortez pas, consultez votre médecin. Attention également aux hémorroïdes, elles vont parfois de pair avec la constipation et ces deux-là ne font pas bon ménage. Si vous décelez une douleur et des saignements en allant à la selle, consultez.

Les pertes vaginales abondantes

Le matin, à peine enfilée et votre culotte est déjà trempée, non vous n’avez pas perdu les eaux, ce sont bien des pertes vaginales très abondantes. Pas d’inquiétude si elles sont blanches, liquides et non odorantes, tout est normal, et merci les hormones pour cette surproduction ! Pour éviter les irritations qui peuvent survenir plus facilement, changez vos sous-vêtements en dentelle pour des bonnes culottes en coton bien confort ! Veillez à avoir une hygiène intime irréprochable, avec un savon au PH neutre. Attention aux protège-slips qui sont de faux-amis, en porter trop souvent peu favoriser l’apparition de mycoses. Favorisez ceux qui sont en coton (Saugella ou Natracare) et essayez de ne pas en porter tous les jours. 

Si vous constatez un changement d’état de vos pertes, parlez-en à votre gynécologue.

Publié le 21/07/2016 à 14:29 mis à jour le 22/07/2016 à 11:38

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus