C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Bébé n'a pas un an et je suis enceinte : les grossesses très rapprochées

Votre bébé a quelques mois et vous voilà à nouveau enceinte ? Que ce soit un accident ou une réelle envie d’avoir des enfants rapprochés, mener une deuxième grossesse à peine un an après la dernière en date, ce n’est pas forcément de tout repos. À quoi devez-vous vous attendre ? Comment bien vivre cette nouvelle vie qui s’annonce plutôt intense ? Voici des réponses à vos questions.

Bébé n'a pas un an et je suis enceinte : les grossesses très rapprochées

Savoir s’entourer

Bien avant que votre enfant naisse, il est primordial de « sonder » votre entourage pour savoir qui pourra vous venir en aide le moment venu. Même si vous avez l’impression que vous pourrez tout gérer une fois ce deuxième enfant né, mettez en place des solutions de secours pour les jours où vous serez épuisée ou vous aurez juste besoin d’aide. Amies, mamies, halte-garderie, même si vous n’avez pas envie de laisser votre premier bébé, vous aurez besoin de respirer et de vous reposer. Essayez donc de trouver une solution qui correspond à vous et votre enfant.

Des risques de prématurité

Bien qu’il n’y ait pas d’écart idéal à proprement parler entre deux enfants, les études sont néanmoins formelles et mettent en garde : les grossesses rapprochées entraîneraient des risques de prématurité. En effet, accoucher moins de 18 mois après votre premier enfant augmente le risque d’accoucher prématurément. Selon le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, 53,3 % des femmes qui ont à nouveau un enfant la même année accouchent avant les 39 semaines. Au-delà d’un an et demi d’écart, le risque tombe à 37,5 %. Ainsi, même si vous vous sentez d’attaque à tomber à nouveau enceinte, pour votre corps, ce n’est peut-être pas encore le cas...

Prévenir la fatigue

Une grossesse, bien que cela ne soit pas une maladie, est fatigante pour votre corps. Votre organisme est modifié et très sollicité. Débit sanguin qui augmente, organes qui font de la place au locataire, ce n’est pas anodin. On dit qu’il faut 9 mois pour faire un bébé et 9 mois pour s’en remettre : ce n’est peut-être pas une simple façon de parler. Lancer une nouvelle grossesse rapidement peut se révéler éreintant. En dehors de l’effet de votre état… il y a aussi un premier enfant dont il faut s’occuper et qui demande énormément d’énergie. Si vous êtes à la maison, profitez de ses siestes pour vous aussi vous poser. Sinon, vous coucher tôt le soir vous préservera de l’épuisement. Écouter ce que votre corps vous dit, c’est ça le secret ! 

Une fois votre deuxième petit bout né, il faudra redoubler de vigilance et revoir vos priorités. Dormir, manger, les enfants, c’est ce qui compte et c’est déjà beaucoup. Pour le reste, sollicitez le papa, les grands-parents. Une aide ménagère peut également être une excellente idée. Aussi, réservez-vous des moments de plaisir, un peu chaque jour : dessin, bain, lecture, la fatigue psychique s’installera moins facilement si vous gardez ces sas de décompression.

Des enfants comme des jumeaux… sans les inconvénients

L’avantage des enfants qui n’ont pas beaucoup d’écart c’est qu’ils développent généralement une grande complicité, un peu à l’instar des jumeaux. Sauf que quand le petit a besoin d’un biberon, l’aîné de quelques mois, lui, peut déjà manger à la cuillère et seul. Un petit détail qui a toute son importance dans les journées bien chargées de papas et de mamans de deux jeunes enfants. En grandissant, quand vous expliquez quelque chose pour l’un, l’autre écoute aussi : vous traversez les mêmes phases pour les deux, de manière pas si éloignée. Quant aux jouets, ils peuvent se les partager. Il y a aussi tout un tas d’avantages à avoir des enfants rapprochés !

Et le couple dans tout ça ?

Un enfant, ça bouscule le couple. Deux enfants, surtout très proches, aussi ! Les nuits, les biberons, la maison, cela prend du temps : vous vous croisez plus que vous vous voyez ? Ayez confiance, il ne s’agit que d’une période délicate à passer. Dans quelques mois, vous retrouverez intimité et complicité. Et si possible, essayez de vous octroyer une après-midi, un dîner en tête-à-tête régulièrement, histoire d’entretenir la flamme.


Même si les débuts peuvent paraître difficiles voire insurmontables, avoir des enfants rapprochés est un véritable bonheur pour les parents comme pour les enfants ! Ce qui compte avant tout c’est que cela soit un choix bien vécu et que chacun trouve son équilibre dans cette nouvelle vie riche en émotions et doublement remplie d’amour !

Publié le 05/10/2016 à 12:22

Articles les + populaires

3 commentaires

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Tressi le 2016-10-22 15:52:57

Bonjour la j'ai une petite merveille qui a 22 mois Et jatent un nouveau venu dans notre vie je suis enceinte de 2 mois et je me sens beaucoup plus Femme et contente que ma fille grandisse avec son ou sa petite soeur ou frère Félicitations à toute les maman et futurs maman Quar ce la plus belle chose que notrès homme A pu nous donner ...... Merci

Christelle le 2016-10-09 11:33:10

Bonjour, J'ai eu des jumeaux il y a plus d'un an et j'attends mon 3ème enfant. Je ne comprends pas la comparaison des enfants rapprochés avec des jumeaux sans les inconvénients. Surtout quant on n'a pas soi-même des jumeaux, comment faites vous pour juger??????????? Pour ma part, les jumeaux sont un VRAI bonheur! Bien sur ce n'est pas tous les jours top (pleures, chutes, chamailleries,...) mais c'est aussi double sourires, rires, bisous, calins... et ça, ça n'a pas de PRIX!

elodie le 2016-10-07 14:44:28

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus