C'est si bon d'être parents !


Découvrez les astuces allaitement avec Lansinoh

J'y vais

Allaitement : j'ai peur de ne pas avoir assez de lait

Il y a une peur qui taraude les jeunes mamans qui choisissent d’allaiter : manquer de lait. On leur conseille même parfois d’acheter une boîte de lait maternisé à la sortie de la maternité, « au cas où », nourrissant alors cette crainte totalement infondée. Décryptage de ce mythe urbain.

 

Allaitement : j'ai peur de ne pas avoir assez de lait

 

Manquer de lait : un fait rare

Malgré ce que l’on veut bien vous faire croire, manquer de lait est quelque chose d’infiniment rare. Une étude menée par l’OMS au Nigeria et au Zaïre, sociétés traditionnelles, a montré que malgré des conditions de vie défavorables et un travail fatiguant, aucune des 3 898 femmes allaitantes intervenant dans l’étude ne manquait de lait. Parmi les cas d’incapacité à produire du lait, seul un tout petit nombre – 1 à 5 % des cas – concernerait un problème d’ordre physiologique (chirurgie mammaire, problème hormonal…). Le reste serait dû à un blocage psychologique : manque de confiance, d’informations, de soutien sont principalement évoqués.
Ménagez-vous
Vous préserver des temps calmes et vous hydrater est primordial quand vous allaitez, particulièrement au début. Évitez tout surmenage : le stress peut être un facteur qui joue sur votre capacité à produire du lait. Alors on respire, on se détend et on prend le temps de se relaxer (un livre pendant la tétée, un petit bain pendant que le papa s’occupe de bébé…).

L’allaitement à la demande

Allaiter à chaque fois que bébé demande et sans regarder votre montre est la meilleure manière de bien installer votre allaitement. Vous êtes ainsi sûre de ne pas manquer de lait. La tétée va stimuler la production de lait. Vous voyez la logique ? Si malgré tout vous avez un doute sur le fait que bébé prenne assez de lait, il y a une astuce pour vérifier qu’il mange tout à fait à sa faim : s’il mouille régulièrement ses couches (environ 5-6 couches/jour), c’est tout bon ! En cas de baisse, vous pouvez faire téter les deux seins à chaque tétée et augmenter le nombre de tétées.

Et vous faire confiance !

La véritable clé d’un allaitement réussi, c’est vous faire confiance ! Faites fi des remarques acerbes de votre mère, belle-mère, soi-disant amie ou même celles des inconnu(e)s : il y aura toujours quelqu’un pour vous dire des énormités (« ça ne nourrit pas le lait maternel », « ce bébé a faim, tu n’as pas assez de lait », etc.). Vous seule connaissez votre bébé et avez avec lui ce lien lacté unique.

Vous voilà maintenant rassurée non ? À vous l’allaitement en toute sérénité !

Publié le 16/05/2016 à 11:38

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus