Découvrez les astuces allaitement avec Lansinoh

J'y vais

Croyances et préjugés sur l'allaitement : les résultats de l'étude

La boite Rose et la maison des maternelles ont réalisé une étude auprès d’un panel de 7000 futures et jeunes mamans pour recueillir leur avis sur l’allaitement.

Croyances et préjugés sur l'allaitement : les résultats de l'étude

L’allaitement en général

•  On observe très clairement qu’une grande majorité de femmes, 71%, ont toujours voulu allaiter leur enfant. 25% hésite ou se pose des questions (plus pour savoir comment faire que de réelles hésitations), et 4% sont contre soit par conviction « Je n’ai pas envie et rien de me fera changer d’avis » (57%), soit parce qu’elles ont une perception négative de la femme allaitante (33%) ou parce qu’elles ne savaient pas comment s’y prendre (31%).

 

•  Pour les femmes qui décident d’allaiter, 96% d’entre elles ont pris la décision d’allaiter pendant leur grossesse. C’est donc un choix réfléchi, murit, et qui ne doit rien à l’émotion du moment.

 

Seulement 4% des femmes se décident à la naissance et dans les quelques jours qui suivent. Quant à ceux qui peuvent avoir un rôle dans cette décision, le papa arrive en tête pour 66% d’entre elles, suivi des sage femmes (46%).  La presse, Internet, les amis, sa mère, les médecins généralistes ou gynécologues sont en bas du classement.

•  Lorsqu’on questionne les futures et jeunes mamans sur leurs motivations à allaiter, elles répondent massivement que c’est :
  -  Pour offrir à leur enfant la meilleure alimentation possible (98% sont d’accord)
  -  Pour partager un moment qui permet de créer et renforcer la relation avec son bébé (97% sont d’accord)
  -  Pour le coté naturel « Nous sommes naturellement faites pour nourrir nos enfants » - Julia maman de Camille 4 mois. (97% sont d’accord)
•  Elles ajoutent que l’allaitement est « pratique » (77%) et « économique » (85%)

La durée de l’allaitement : entre désir et réalité

72% des mamans interrogées souhaitent allaiter leur bébé au-delà de 3 mois mais dans la réalité le constant est tout autre ! En moyenne, elles allaitent leur enfant entre 2 et 3 mois ce qui correspond à la fin du congés maternité et la reprise d’une activité professionnelle.

 

La reprise du travail première raison de l’arrêt de l’allaitement

Aujourd’hui, il semble très difficile de concilier activité professionnelle et allaitement.

Seules 30% des mamans poursuivent l’allaitement après la reprise du travail. Même si le code du travail permet aux mamans (jusqu’au 1 an du bébé) de disposer d’1 heure par jour pour allaiter son enfant sur son lieu de travail ou tirer son lait, 70% arrêtent l’allaitement et parmi elles, 43% de manière contrainte.

« J’aurai aimé continuer mais c’était trop compliqué » nous confie Caroline. Elle ajoute que « les regards de ses collègues ou de sa hiérarchie ont parfois été pesants ». 

Une majorité déclare que c’est plus facile de continuer l’allaitement au travail quand on a des collègues qui ont elles-mêmes allaité ou quand son supérieur hiérarchique est une femme.

Les femmes manquent d’informations : plus de 70% des femmes interrogées déclarent ne pas être suffisamment informées concernant les dispositions existant en entreprise. Mais c’est aussi le cas des entreprises qui ne savent parfois pas comment réagir lorsqu’elles sont confrontées à des femmes qui allaitent.

On le rappelle, le code du travail prévoit, dès lors qu’il y a plus de 100 salariées femmes, la mise à disposition d’un lieu dédié à l’allaitement dans ses locaux ou à proximité. 85% des femmes interrogées ignorent cette disposition.

En conclusion

Les femmes sont convaincues des bienfaits de l’allaitement, pour leur bébé, pour elle-même et pour l’attachement qu’elles créent avec leur enfant. Elles aimeraient allaiter plus longtemps mais sont pour la plupart contraintes d’arrêter lorsqu’elles reprennent leur activité professionnelle.

Finissons sur les propositions de nos mamans pour faciliter et prolonger la durée de l’allaitement et ainsi atteindre les recommandations de l’OMS à savoir un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois du bébé.

•  Fournir aux entreprises des livrets informatifs sur l’allaitement au travail
•  Allonger le congé maternité pour allaiter plus longtemps
•  Développer des espaces allaitement dans les magasins, les institutions…
•  Faire des formations Allaitement pour les mamans, les professionnels de santé…
•  Faire une campagne de pub pour promouvoir les bienfaits de l’allaitement et ainsi limiter les regards malveillants.
 

>> Regardez en replay <<

 

 

Vous souhaitez connaître en avance les résultats de l'étude "Croyances et préjugés sur l'allaitement" avant sa diffusion officielle ?

Téléchargez vite l'étude !


 

Publié le 30/03/2017 à 15:56 mis à jour le 04/04/2017 à 12:20
Auteur : Caroline VERDY

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus