C'est si bon d'être parents !


Découvrez les astuces allaitement avec Lansinoh

J'y vais

Je veux allaiter, et alors ?

Vous y avez réfléchi, vous en aviez même envie avant d’être enceinte : votre bébé, vous allez l’allaiter. N’en déplaise à belle-maman ou à vos amies qui ne jurent que par le biberon, votre choix est arrêté. Voici quelques arguments irréfutables à leur exposer pour avoir la paix.

Je veux allaiter, et alors ?

 

J’ai toujours de quoi manger pour mon bébé

Une sortie, une balade, un week-end, un bouchon sur l’autoroute au retour des vacances : pas de stress ! Vous avez ce qu’il faut pour nourrir bébé ou le faire patienter. Ni vu ni connu, vous lui donnez le sein où que vous soyez.

 

Allaiter, c’est aussi un acte féministe

Elisabeth Badinter affiche l’allaitement comme un asservissement de la femme, un retour en arrière ? Pourtant, il n’y a pas plus simple que d’allaiter. Pas besoin de regarder l’heure, ni d’avoir un biberon propre à portée de main : vous pouvez sortir de chez vous plus librement. Allaiter c’est aussi une bonne façon de se réapproprier une fonction qui a été subtilisée par les agro-industriels alors que l’allaitement existe depuis que l’homme est homme, enfin depuis que les femmes mettent des bébés au monde.

 

Allaiter, c’est un truc de feignante

On vous serine qu’allaiter c’est compliqué, que ça prend du temps ? Fermez le caquet de ces médisants en leur expliquant par A + B qu’ils ont tout faux. En vrai, allaiter, c’est beaucoup plus simple que le biberon. La nuit, vous prenez bébé dans le lit et vous allaitez allongée, en dormant. Et en journée, il suffit de dégager le sein pour nourrir bébé. Pas de vaisselle, de cuillerées de lait en poudre à compter (voire à recompter quand on est fatigué) ou de biberon à réchauffer.

Le lait maternel est plus digeste que n’importe quel lait
Qu’on le veuille ou non, même un lait industriel hypoallergénique anti-reflux n’arrive pas à la cheville de votre lait. Il est très digeste et évite de sur-solliciter le foie et les reins. Mieux : il limite les gaz du nourrisson.

 

La quantité de lait produit s’adapte aux besoins de mon bébé

De fait, votre lait est adapté aux besoins de votre bébé. Il contient des acides gras, des minéraux et des protéines, nécessaires à la bonne croissance de bébé. Il va évoluer au fil des mois : vous n’aurez pas à vous torturer l’esprit à savoir combien votre bébé prend, s’il faut augmenter le nombre ou la quantité des biberons ou encore si le lait est trop épais ou pas assez. En allaitant, la quantité de lait produit s’ajuste en fonction de votre bébé. En tétant plus, il va entraîner une augmentation de lait. Et cerise sur le gâteau : la composition de votre lait change durant la tétée. Magique non ?

 

Bon et si vous n’avez pas le temps d’expliquer tout ça, contentez-vous de faire un sourire, de pencher la tête, et de dire « c’est moi sa maman, c’est moi qui décide ».

 

Publié le 23/03/2016 à 15:12 mis à jour le 20/04/2016 à 12:05

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus