C'est si bon d'être parents !


Découvrez les astuces allaitement avec Lansinoh

J'y vais

L’alimentation durant l'allaitement : le vrai/faux

Quand vous allaitez, vous entendez tout et son contraire sur l’alimentation que vous devez adopter. Aliments à éviter, ceux à privilégier, calories en plus à absorber, on démêle le vrai du faux, rien que pour vous !

L’alimentation durant l'allaitement : le vrai/faux

1. Il faut manger deux fois plus : faux… et vrai !

Une femme allaitante dépense environ 500 calories supplémentaires par jour mais ça c’est en théorie. Cela va dépendre de votre activité professionnelle, sportive ainsi que des besoins de votre organisme qui diffèrent d’une personne à l’autre. Comment savoir si vous avez besoin de manger plus ? C’est tout simple : écoutez votre faim. Alors bien sûr, ce « besoin » ne doit pas être comblé par du chocolat et autres pâtisserie ou une grosse ration de viande. Vous devez apporter une quantité d’aliments en plus, mais des aliments sains et surtout variés ! Légumes, féculents, légumineuses, œuf, céréales, poisson, n’excluez rien ! Préférez les aliments naturels aux plats préparés, bourrés d’additifs. Enfin, le bio peut être aussi intéressant, puisque l’utilisation de produits chimiques pour la culture est limitée et pour les animaux, l’usage des antibiotiques également.

2. Des aliments, comme le chou, donnent mauvais goût au lait : faux !

Si le chou, l’asperge ou encore l’ail font partie de votre alimentation habituelle, aucune raison de les éliminer. Ils donnent effectivement du goût au lait, mais pas particulièrement mauvais au point que bébé refuse de téter. À vous donc les choucroutes !

3. Il faut éliminer certaines boissons et aliments : faux… et vrai !

En allaitant, vous pouvez manger de tout sans restriction aucune. Néanmoins, certaines substances passent dans le lait, comme la caféine : nul besoin de supprimer thé et café, là encore, mais sans doute peut-il être judicieux d’en diminuer les quantités si vous observez que votre bébé dort peu. De même, le chocolat contient une substance proche de la caféine : si vous en êtes une grande consommatrice, prudence. Quant aux produits laitiers ou aux agrumes, ils peuvent avoir une incidence chez certains bébés pour une raison assez inexpliquée et les gêner. Si vous soupçonnez un aliment, le plus simple est de l’éliminer quelques jours et de voir si la situation s’améliore mais ce cas de figure reste assez marginal. À noter que la sauge et le persil sont utilisés comme coupe-lait, mais il faut en ingérer une quantité certaine pour que cela ait un réel effet sur la lactation.

4. Pour avoir du lait, il faut boire du lait : faux !

La production du lait maternelle est activée par la mise au sein régulière et la succion de bébé : boire du lait au mieux vous apportera un peu de calcium mais ne vous fera pas augmenter votre lactation !

5. La bière aide la lactation : vrai !

Bien évidemment sans alcool, la bière aide à passer le cap des petites baisses passagères de lactation. En effet, elle contient du malt d’orge, qui a pour effet de stimuler la production de la prolactine, hormone de l’allaitement par excellence. Si vous n’êtes pas très bière, vous pouvez vous rabattre sur des boissons de type Ovomaltine !

6. Pour avoir assez de lait il faut boire beaucoup d’eau : faux !

Il faut tout simplement boire à votre soif ! Certaines mères allaitantes ressentent le besoin de boire de l’eau quand elles allaitent, d’autres non. Pas besoin donc de vous forcer à boire plus que d’habitude durant toute la période d’allaitement.

7. La qualité nutritionnelle des aliments joue sur la qualité du lait : faux !

Bien sûr, vous nourrir de manière déséquilibrée n’est pas conseillé, mais ce que vous mangez n’influence pas la qualité de votre lait.

Finalement, allaiter ne change pas vraiment votre alimentation au quotidien et ça, c’est une bonne nouvelle !

Publié le 03/08/2016 à 11:59 mis à jour le 06/09/2016 à 13:52

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus