C'est si bon d'être parents !


Découvrez les astuces allaitement avec Lansinoh

J'y vais

L’allaitement

Cela vous angoisse un peu, vous vous demandez comment vous allez bien pouvoir vous y prendre ? Ne vous inquiétez pas : allaiter est un art accessible à toutes.

L’allaitement

L’allaitement maternel
Vous avez reçu votre nouveau-né sur le ventre: l’avez-vous vu partir à la recherche de votre sein ? A peine a-t-il effleuré le mamelon qu’il l’a pris dans la bouche et s’est mis à téter.

Les avantages
Le lait maternel est conçu pour votre bébé. Il est parfaitement adapté à ses besoins.
• Il contient tous les nutriments essentiels pour la croissance de son corps et de son cerveau.
Si l’enfant naît prématurément, le lait de sa mère est adapté à son âge précoce.
• Le lait maternel contient des anticorps qui protègent le bébé contre une série de maladies, notamment respiratoires ou digestives.
• Il offre une protection contre les allergies.
• Le colostrum - lait de couleur jaune des premiers jours - est particulièrement riche en anticorps. En outre, il facilite l’élimination du méconium.
• Le lait maternel est sain, à bonne température, toujours prêt et gratuit.
• Donner le sein implique une grande intimité, un contact de peau à peau. Il permet de développer une relation privilégiée.
• Les tétées des premières semaines provoquent des contractions de l’utérus, qui retrouve ainsi plus rapidement sa forme initiale. Avantage douloureux peut-être, mais bien utile.ttention²     !
- Votre lait contient de la nicotine si vous fumez, de la caféine si vous buvez trop de café et de l’alcool si vous en avez bu.
Limitez-en donc votre consommation.
- Si vous prenez des médicaments, renseignez-vous. La plupart des médicaments passent dans le lait maternel. Certains ne nuisent pas au bébé, d’autres doivent être utilisés avec précaution et quelques-uns sont contre-indiqués. Si on vous prescrit des médicaments, signalez au préalable au médecin que vous allaitez votre enfant.Il fera ses choix en conséquence.


Comment donner le sein ?
On pourrait croire que “ nourrir son petit ” est instinctif. Pourtant, allaiter ne va pas toujours de soi. Si, après la naissance, on a posé le bébé sur le ventre, s’il est parti à la recherche de votre sein et qu’il l’a trouvé seul, vous pouvez lui faire confiance: il est capable de se débrouiller. De votre côté, veillez simplement à vous installer confortablement en tenant le bébé dans vos bras. La tête au creux de votre bras, la bouche de votre bébé sera juste à la hauteur de votre sein. Le bébé doit être vraiment face à vous, son ventre contre votre ventre. Vous pourrez aussi allaiter en restant allongée sur le côté, le bébé étant lui-même allongé face à vous.
Cette position peut être plus reposante pour les 1ers jours.
Si les lèvres de votre bébé effleurent votre sein, vous le verrez tourner la tête vers le mamelon ouvrir grand la bouche et le prendre…
Si, par contre, vous avez peur de mal faire, si vous ne parvenez pas à tenir bébé de manière confortable pour l’allaiter, ou s’il ne parvient pas à prendre correctement le sein (ce qui arrive parfois, les premiers jours, lorsque l’enfant est né un peu trop tôt), ne vous sentez pas coupable.
Ce léger malaise est le simple signe de votre désir de faire au mieux pour votre enfant.
Dans ce cas, n’hésitez pas à faire appel aux puéricultrices qui vous aideront à trouver votre voie et ce petit souci ne sera vite qu’un souvenir.


Bon à savoir
- Veillez bien à ce que bébé prenne toute l’aréole, donc toute la partie brune du mamelon. S’il tète uniquement le bout du mamelon, vous risquez gerçures et crevasses !
- Dans un souci d’équilibre, veillez également à commencer la tétée une fois par un sein, une fois par l’autre. En effet, le bébé tète plus vigoureusement au début et c’est la tétée, elle-même qui détermine la quantité de lait que vous produisez.
- Vérifiez aussi qu’il n’a pas les narines écrasées par le sein.
- La force qu’il exerce sur votre mamelon n’est pas négligeable. Certaines peaux sont plus fragiles que d’autres.
En fin de tétée, retirez doucement le mamelon en glissant le bout de votre petit doigt dans la bouche du bébé.


Le coin des anecdotes…
Savez-vous qu’un bébé reconnaît l’odeur de sa maman ? Ne modifiez pas votre odeur, notamment en changeant de parfum, votre bébé serait désorienté.
Plus fort encore, des chercheurs ont démontré qu’un nouveau-né reconnaît l’odeur du lait de sa mère par rapport à celui d’une autre mère…

Et l’hygiène, dans tout ça ?
Si l’hygiène est importante, ne sombrez pas non plus dans l’excès ! Prenez simplement une douche par jour (en lavant et rinçant vos seins normalement) et cela suffira amplement.
L’utilisation d’alcool ou d’autres produits irritants favorisent gerçures et crevasses.

A quel moment donner le sein ?
Un nouveau-né réclame le sein 6 à 12 fois par jour, soit toutes les 2-3-4 heures, voire plus, de jour comme de nuit. Ce rythme s’explique par le fait que, dans l’utérus, le foetus est nourri constamment et qu’il a besoin de temps pour se faire à sa nouvelle vie.
Comment savoir quand bébé est prêt à téter ?
C’est très simple: il suffit de l’allaiter aux signes d’éveil. Il est alors bien vigoureux pour téter efficacement. Si votre bébé est moins gros, ou s’il ne réclame pas la tétée par lui-même, réveillez-le au moins toutes les 3 à 4 heures pendant ses phases de sommeil léger.

Les difficultés des premiers jours
• Votre bébé refuse le sein : votre sein est peut-être congestionné. Pressez-le pour le vider un peu.
• Votre bébé dort trop et est paresseux à la tétée : réveillez-le toutes les 4 heures. Soyez patiente. La naissance est une grande étape aussi pour votre enfant.
• Vos mamelons sont douloureux : les premiers jours, vos mamelons pourront être sensibles.
La peau des mamelons a elle aussi besoin de temps pour se faire à sa nouvelle fonction. Une bonne solution : si un seul mamelon fait mal, offrez d’abord le sein qui n’est pas douloureux.
En effet, le bébé tète plus vigoureusement au début. En cas de douleurs aux mamelons, il serait important de revoir la position de votre bébé lorsqu’il tète.
• Vos seins sont douloureux : 3 - 4 jours après la naissance, lors de la “ montée de lait ”, les seins sont durs, gonflés et peuvent faire mal.
Pour vous soulager, prenez alors une douche chaude, mettez un gant de toilette chaud sur votre poitrine. Apprenez aussi à tirer un peu de lait en pressant le sein sous l’eau chaude :
vous serez ainsi soulagée et échapperez à l’engorgement. Confiez-vous à la puéricultrice si ces solutions ne suffisent pas.

Mon bébé a-t-il assez bu ?
La seule solution est de faire confiance à votre bébé: lorsqu’il a faim, il se manifestera. Il sera par contre apaisé s’il est repu. Chaque bébé est unique. Certains bébés seront gourmands et d’autres boiront par épisodes, chacun prendra la ration qui lui est nécessaire.
Comment éviter les crevasses ?
- N’utilisez ni alcool ni savon irritant.
- Donnez toute l’aréole.
- Retirez délicatement le mamelon de la bouche de l’enfant lorsque vous changez de sein.
- Juste après la tétée, enduisez vos mamelons de quelques gouttes de lait : il a un pouvoir cicatrisant !
- Après la tétée, séchez bien vos mamelons.
Comment éviter l’engorgement ?
- Allaitez à la demande.
- Prenez des douches chaudes et “videz” vos seins sous l’eau.

L’allaitement au biberon
Si, pour une raison ou pour une autre, vous n’allaitez pas, votre bébé recevra du lait “1er âge”. La quantité augmentera chaque jour car elle sera adaptée en fonction du volume de l’estomac du bébé.
Vous regrettez un peu de ne pas connaître le corps à corps qu’offre l’allaitement maternel ?
Vous créerez sans aucun doute d’autres moments d’intimité avec votre bébé et il apprendra toujours à reconnaître votre odeur !


Quantité de lait par biberon
Age Ration par biberon
1 jour 10 ml
2 jours 20 ml
3 jours 30 ml
4 jours 40 ml
5 jours 50 ml
6 jours 60 ml
7 jours 70 ml


Bon à savoir
Respectez scrupuleusement les conseils de préparation et d’utilisation des laits infantiles.


Quel lait choisir ?
Le marché regorge de laits “premier âge”. Si vous ne savez que choisir, n’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre.
Changer de lait peut perturber la digestion de votre bébé.
Ne changez pas de lait sans avis médical.

Publié le 20/05/2015 à 11:54 mis à jour le 20/04/2016 à 12:05
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus