C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

La rééducation du périnée

Les neuf mois de grossesse puis l'accouchement ont mis votre périnée à rude épreuve. La naissance passée, c'est le moment d'entamer votre rééducation périnéale. Une étape à ne pas négliger pour votre bien-être et votre santé !

La rééducation du périnée

Le périnée

Cet ensemble de muscles est souvent méconnu. Il a pourtant une importance capitale : c'est lui qui soutient tout notre abdomen !

Il s'étend du pubis à la base de la colonne vertébrale et a une forme de hamac. Il soutient donc les viscères, la vessie, l'ensemble du petit bassin et des organes génitaux. Son tonus est donc important !

Durant la grossesse, il supporte en plus le poids de votre utérus qui ne cesse de grossir. Et lors de l'accouchement par voie basse, il est particulièrement sollicité : étiré au maximum, parfois déchiré ou incisé (épisiotomie), votre périnée est mal en point, provoquant fuites urinaires, sensation de pesanteur, difficultés lors des rapports sexuels, voire, dans les cas les plus graves, prolapsus (descente des organes dans le vagin). La rééducation s'impose !
La rééducation périnéale

Des séances de rééducation périnéale vous seront systématiquement prescrites dès la maternité, après votre accouchement. Elles peuvent être réalisées par un kinésithérapeute, un gynécologue ou une sage-femme. La rééducation peut débuter dès 6 semaines après la naissance.

Après avoir évalué la tonicité de votre périnée par des tests simples (touchés vaginaux, exercices musculaires), le praticien vous donnera le nombre de séances qu'il estime nécessaires à la re-tonification de votre périnée. A savoir : jusqu'à 10 séances sont remboursées par la Sécurité Sociale !

La rééducation en elle-même consiste en des exercices de contraction musculaire et de respiration : vous devrez contracter vos muscles autour des doigts du praticien durant un certain nombre de secondes, de plus en plus longtemps au fil des séances.
Elle peut aussi se pratiquer à l'aide d'une sonde délivrant des impulsions électriques indolores, qui mobilisent vos muscles de la même façon. Le plus souvent, les deux techniques sont pratiquées pour un meilleur résultat. Votre praticien vous montrera par ailleurs des exercices à pratiquer chez vous et vous donnera des astuces pour ménager votre périnée : les bonnes postures à adopter pour porter des charges lourdes, comment « verrouiller » votre périnée avant un effort (avant de tousser par exemple)...

La rééducation périnéale s'adresse à toutes les jeunes mamans : si vous avez accouché par césarienne, votre périnée n'en a pas moins souffert durant les neuf mois de grossesse où il a dû supporter le poids de votre utérus. C'est particulièrement le cas si vous avez eu des multiples !

De la même façon, avoir pratiqué avant la grossesse un sport réputé pour muscler le périnée, comme l'équitation, ne vous dispense pas de quelques séances afin de retrouver votre tonus.
La rééducation abdominale

Elle n'est pas prescrite systématiquement mais s'avère être le complément idéal de la rééducation périnéale ! Votre sangle abdominale a elle aussi beaucoup souffert lors de votre grossesse : étirés, vos abdominaux sont moins toniques et votre corps moins gainé. Par ailleurs, cela a des conséquences sur...votre périnée ! En effet, c'est le tonus de votre sangle abdominale qui lui permet d'être moins sollicité lors d'un effort (sport, éternuement, rire...) ! Les deux sont donc indissociables !

La rééducation abdominale ne consiste en aucun cas en des séries « d'abdos » classiques, très fortement déconseillés : il s'agit d'un travail musculaire doux associant techniques posturales (comment préserver sa sangle abdominale ? Comment utiliser ses muscles de façon optimale ?) et techniques respiratoires. Le praticien (kinésithérapeute, sage-femme) vous apprendra en outre à acquérir des automatismes pour travailler au quotidien sans même vous en rendre compte !

Attention : la rééducation abdominale ne doit pas débuter avant la fin de votre rééducation périnéale. Chaque chose en son temps !
La reprise d'une activité sportive

Que vous soyez ou non sportive, la reprise ou le début d'une activité ne doit pas être envisagée avant la fin de vos/votre rééducation(s). Laissez à votre corps le temps de se remettre !

Publié le 20/05/2015 à 12:00 mis à jour le 31/03/2016 à 15:06
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

sarah le 2016-04-26 21:07:52

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus