C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Allaitement et baisse de la libido : mythe ou réalité ?

Si la grossesse est une période particulière dans la vie du couple, la période post-natale peut l’être tout autant : encore imprégnée d’hormones de grossesse, la période de l’allaitement est souvent peu propice aux échanges amoureux. Pourquoi votre désir ne revient-il pas ? Que faut-il faire ? Voici ce qui se passe en vous.

Allaitement et baisse de la libido : mythe ou réalité ?

Des changements physiologiques…

Retrouver une libido après l’accouchement ne va pas toujours de soi. L’accouchement en lui-même, les suites de couche puis la fatigue des nuits parfois un peu agitées par bébé, et votre sexualité est vite mise de côté. Il y a également une chute hormonale d’œstrogènes et de progestérone qui entraîne une baisse de désir… et un manque de lubrification du vagin, ce qui n’arrange rien. En effet, vous pouvez avoir une crainte lors des premiers rapports qui suivent l’accouchement, surtout si vous avez eu des points en raison d’une épisiotomie ou d’une petite déchirure : si vous avez mal, vous n’aurez pas vraiment envie d’envisager à nouveau un rapport.

En plus de tout cela, l’allaitement va venir également entacher votre désir sexuel : la prolactine, hormone de l’allaitement, n’est pas vraiment la meilleure amie du désir sexuel…

… Et psychologiques !

Cette hormone de la lactation associée à l’ocytocine crée un fort sentiment d’attachement à votre bébé : vous êtes absorbée et toute entièrement dévouée à votre rôle de maman que vous adorez. Et puis, c’est que votre bébé vous prend du temps ! Sans compter les débuts de l’allaitement qui peuvent rendre la poitrine et les mamelons douloureux : autant dire que vous n’avez pas vraiment envie qu’on vous touche les seins ! Et quand bébé dort, vous ne rêvez que d’une chose : faire de même… Bref, vous ne pensez pas vraiment voire pas du tout à faire l’amour.

Ne pas perdre le contact

Garder un lien charnel, que ce soit par des câlins ou des massages est néanmoins important pour préserver le couple. Prendre le temps de se retrouver, de partager des moments de tendresse permettra de réveiller le désir. Il peut alors être intéressant de prendre le temps pour des caresses sensuelles et intimes afin d’augmenter l’excitation et d’utiliser un gel lubrifiant pour rendre le rapport plus agréable et apaiser la crainte de la douleur.

Ce qui compte aussi c’est de vous écouter. Certaines femmes se sentent prêtes 15 jours après l’accouchement et d’autres attendront 3 mois. Parlez-en avec votre conjoint et surtout ne culpabilisez pas : en matière de sexualité, il n’y a pas de normes. Petit à petit, le désir reviendra et vous aurez à nouveau envie de faire l’amour comme avant… si ce n’est plus !

Choisir une contraception

Si vous ne désirez pas retomber enceinte tout de suite, il est important de penser à choisir une contraception après votre accouchement et ce, même si votre libido semble en berne. Même si les chances de tomber enceinte en allaitant sont moindres, le risques existe néanmoins : pilule, stérilet, ou préservatif, à vous de choisir la contraception que vous et votre conjoint préférez.

Patience donc : votre libido va revenir un jour, promis ! Alors ne vous inquiétez pas et laissez le temps au temps.

Publié le 08/11/2016 à 11:39

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus