C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Accoucher dans l'eau

Il existe de nombreuses façon d’accoucher : avec, sans péridurale, à la maison, en maison de naissance et bien d’autres encore. Si vous avez envie d’une naissance en douceur, l’accouchement dans l’eau est susceptible de vous plaire. Portée par le Docteur Michel Odent et par le Dr Frédérick Leboyer, qui œuvre pour une naissance sans violence, dans les années 70, cette manière d’accoucher reste encore très marginale en France… mais gagne pourtant à être connue.

Accoucher dans l'eau

Pourquoi accoucher dans l’eau ?

Envie d’une naissance en douceur ou simple attrait pour cet élément, accoucher dans l’eau aurait de nombreux avantages que ce soit pour la maman mais aussi pour le bébé :

- un périnée moins sollicité (effet de la pression exercée par l’eau) ;
- moins d’épisiotomies ;
- un effet relaxant, apaisant de l’eau :
- un relâchement des tissus et des muscles ;
- une douleur à l’accouchement moins intense ;
- une naissance moins longue ;
- la possibilité d’adopter la position que vous voulez ;
- une arrivée de bébé en douceur : l’eau freine l’arrivée, bébé n’est pas ébloui et bénéficie de la chaleur de l’eau ;
- des bébés qui ne crient pas toujours (et parfois peuvent dormir !).
Cela fait rêver non ?

Un accouchement en toute sécurité

Un accouchement dans l’eau se veut physiologique : il n’est pas question de péridurale ! Il faut donc prendre ce paramètre en compte et être sûre de votre décision. Bien sûr, en cas de problème, il est possible d’en faire la demande ou d’intervenir s’il y a souffrance fœtale : les médecins sont prêts à agir en cas de soucis. Même dans l’eau bébé est surveillé grâce à un système de capteurs étanches. Rien n’est ainsi laissé au hasard…

Pas d’inquiétude à avoir alors : des mesures strictes d’hygiène et de sécurité sont adoptées pour la naissance en milieu aquatique.

Accoucher dans l’eau : comment ça se passe ?

L’accouchement en milieu aquatique se déroule dans une grande baignoire, pour ne pas dire un bassin, afin que le papa puisse accompagner la maman. La baignoire a un revêtement spécial non poreux qui évite que des bactéries puissent s’y nicher. L’eau, stérilisée, répond à des normes strictes. Elle est maintenue à une température légèrement inférieure à 37°C.

Vous y rentrez quand le travail a commencé, et les contractions, efficaces, aux alentours des 5-6 cm de dilatation. Vous y resterez ensuite durant tout l’accouchement, jusqu’à ce que votre bébé naisse. Il est ensuite posée sur votre poitrine, pour une séance de peau à peau… inoubliable…
La délivrance (expulsion du placenta) se déroule ensuite à l’extérieur de la baignoire.

En maternité… ou à la maison ?

En maternité, vous avez la possibilité de prendre un bain durant les contractions, mais l’accouchement en lui-même se déroule à l’extérieur de la baignoire. Pour une naissance aquatique jusqu’au bout et vraiment aménagée, il existe peu de lieux en France. Vous trouverez la liste de tous les établissements ici.

Si vous décidez d’accoucher à la maison, il est possible de louer une piscine à la semaine ou au mois ou encore d’en acheter une (vous pouvez ensuite la revendre ou la louer à d’autres personnes).

Quelles sont les conditions pour accoucher dans l’eau ?

En maternité, pour accoucher dans l’eau, vous devez avoir une grossesse sans histoire – aucune pathologie particulière – et que bébé se présente bien (pas de siège ni d’accouchement prématuré). À la maison, votre sage-femme saura vous accompagner et vous conseiller.

Cette méthode d’accouchement vous intéresse-t-elle ? Si vous souhaitez l’adopter, vous trouverez des informations complémentaires sur le site de l’Association française de naissance aquatique.

Publié le 19/10/2016 à 14:13

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus