C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

5 raisons de ne pas laisser pleurer bébé

Un bébé, ça pleure : c’est sa manière de dire qu’il a très faim, qu’il est mouillé, qu’il a besoin d’un câlin, bref, que quelque chose ne va pas. Même si c’est normal, cela n’est pas forcément une raison pour le laisser pleurer. Voici 5 bonnes raisons à mettre entre toutes les mains (et à dégainer quand belle-maman nous dit qu’on va en faire un capricieux si on le cajole).

5 raisons de ne pas laisser pleurer bébé

1. Non, ça ne fait pas ses poumons

Une légende urbaine veut qu’en laissant pleurer son bébé, ça lui fait « les poumons ». Des recherches menées à la fin des années 70 montrent en fait que le laisser pleurer augmente dangereusement son rythme cardiaque et fait baisser son taux d’oxygène dans le sang. Pire : sans réponse du parent, le cerveau de notre enfant est envahi de cortisol, l’hormone du stress, là où un câlin réconfortant produit plutôt une vague d’ocytocine, hormone du bonheur. 

2. Répondre à ses pleurs le rassure

Mieux : cela lui évitera plus tard d’être un adulte angoissé. Oui, rien que ça. Imaginons-nous un instant appeler nos parents parce qu’on ne va pas bien. On pleure, on pleure mais personne ne vient. Jour après jour, avec le temps qui passe, on finit par se taire et se dire qu’on ne peut pas compter sur nos parents… Ne pas répondre aux pleurs entraîne une vraie détresse psychologique et physiologique.

3. « On ne laisse pas bébé dans un coin »

On peut transposer la situation avec un adulte : on laisserait pleurer sa meilleure amie seule et triste dans un coin ? Vraiment ? Alors pourquoi le faire avec notre bébé ? Même si les pleurs sont difficiles à supporter parfois (souvent ?), les bébés n’ont pas la faculté de se calmer seuls… Ils ont besoin de nous !

4. Le rassurer maintenant le rendra indépendant plus tard 

Un bébé qui pleure et qui trouve du réconfort dans les bras de ses parents ne devient pas un tyran comme on peut le penser ou un manipulateur. Non, ça le rendra plus… indépendant ! Rassuré et sécurisé d’un point de vue affectif, il sera plus sûr de lui pour affronter la vie. 

5. Lui donner le droit d’exprimer ses émotions

Arrêter les pleurs de bébé, à part soulager nos oreilles, ce n’est pas très bénéfique. Quand on le prend dans les bras pour répondre à ses pleurs, il se peut néanmoins qu’il continue de pleurer : il a alors besoin d’exprimer son émotion encore un peu et qu’on l’accueille pleinement. Et puis, ça fait du bien non de pleurer un bon coup même quand on est adulte ? Pas d’inquiétude donc. Et patience : un bébé qui a été materné avant ses 1 an pleurera moins que les autres à compter de cet âge. 

 

Publié le 31/01/2016 à 15:48 mis à jour le 17/05/2016 à 23:37

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Aaliyah hania le 2016-10-19 18:58:56

I would like to return home early after giving birth and have home visits from midwife

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus