C'est si bon d'être parents !


Inscrivez-vous pour recevoir votre e-box de bienvenue !

J'y vais

Le nouveau-né sous toutes ses facettes

Les mensurations moyennes d’un nouveau-né, né à terme sont :
• un poids de 3,300 kg
• une taille de 50 cm
• un périmètre crânien (ou tour de tête) de 35 cm
Bien entendu, ce ne sont que des moyennes. Si votre enfant pèse un peu plus ou un peu moins, pas de panique!

Le nouveau-né sous toutes ses facettes

Sauf avis contraire de la part du pédiatre qui auscultera votre enfant, celui-ci se porte plus que probablement comme un charme !


Bon à savoir
Durant les 3 premiers jours de vie, le bébé peut perdre du poids, parfois jusqu’à 10% de son poids de naissance.

la tête
La tête de votre bébé a une curieuse forme et vous en êtes inquiète. Ne vous en faites pas, ceci rentrera vite dans l’ordre. Pensez juste que votre bébé vient de franchir un passage qui n’était pas bien large et que son crâne est encore très souple.
Si votre bébé est né par césarienne, il a d’emblée une petite tête bien ronde.
S’il est né au moyen de ventouse ou de forceps, il se peut qu’il ait une bosse sanguine sous le cuir chevelu. Cette bosse se résorbera toute seule dans les premières semaines.

le crâne
Les os du crâne du bébé ne sont pas encore soudés. La boîte crânienne peut ainsi grandir à mesure que le cerveau se développe. Une zone du crâne est donc molle, sans os : la fontanelle.
Elle est située au sommet du crâne, en forme de losange, et se refermera spontanément entre 9 et 18 mois.
Il n’y a aucun risque à toucher cette partie du crâne. Vous pouvez laver les cheveux de votre bébé sans aucune angoisse !

le cou
Un nouveau-né ne peut pas tenir sa tête seul.
Pendant les trois premiers mois, lorsque vous portez votre bébé, il vous faudra donc lui caler la tête dans le creux de votre bras.
Parallèlement, ne soyez pas effrayée de voir le médecin manipuler votre bébé sans prendre cette précaution. Toute la “gymnastique ” qu’il lui fait subir est sans danger et a un but bien précis : il s’agit de l’examen neurologique du bébé.
Si vous remarquez que votre enfant garde toujours la tête du même côté, signalez-le à votre pédiatre. Il se peut en effet qu’il présente un hématome d’un muscle du cou, responsable d’un torticolis. Dans ce cas, un peu de kinésithérapie suffira à ce que tout rentre dans l’ordre.


le visage
En détaillant le visage de votre bébé, vous découvrirez de petits traits caractéristiques du nouveau-né :
• Des petits points blancs sur le nez, le front et le menton. Ils sont appelés “ grains de milium ” et disparaissent en quelques semaines.
• Des petits poils, appelés “ lanugo ”. Ils subsistent pendant quelques mois.
• Des taches rouges sur les paupières, entre les sourcils ou sur la nuque, appelées “angiomes plans”. Ils régressent en général au cours de la première année de vie.

les cheveux
Si votre bébé naît chauve, vous devrez attendre quelques mois, parfois plus d’un an, pour connaître la couleur de ses cheveux.
Si votre bébé naît chevelu, sa chevelure est dite “ foetale ”. Elle est souvent noire, soyeuse, mais provisoire. Sa couleur définitive garde donc tout son mystère ! Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises :
• Il peut perdre cette belle tignasse et devenir chauve avant que ne repoussent ses cheveux, d’une couleur éventuellement différente.
• Il peut présenter une tonsure en perdant seulement les cheveux situés à l’endroit qu’il frotte sur l’oreiller.
• Il peut remplacer sa chevelure foetale sans que vous ne remarquiez grand chose sauf si la couleur est différente.

les yeux
La plupart des nouveau-nés ont des yeux foncés. La couleur définitive n’apparaîtra que plus tard, en général après 3 mois. A la naissance, les yeux sont souvent bouffis et sont parfois colorés par les gouttes qu’on leur met juste après l’accouchement pour éviter une infection. Soyez patiente, en deux jours il n’y paraîtra plus !
Enfin, vous remarquerez sans aucun doute la manière dont votre bébé vous dévisage lorsque vous le nourrissez. Merveilleuse nature : dès la naissance, le bébé voit bien à 30 cm, c’est-àdire juste assez pour voir le visage de celle qui le nourrit, vous !

la peau
A la naissance, un premier bébé peut paraître bien étrange : tout rouge et tout recouvert d’un enduit blanc ! Vous avez peut-être du mal à vous dire que c’est votre bébé, caché sous cette couche un peu visqueuse.
• Les bébés naissent avec beaucoup de globules rouges dans le sang (indispensables pour la vie dans l’utérus). Ces globules rouges très nombreux donnent à la peau du bébé sa couleur rose foncé ou même rouge.
• L’enduit blanchâtre qui le recouvre s’appelle le “vernix caseosa”. Dans certaines maternités, on ne lave plus les bébés tout de suite.
• Lors du premier bain de votre bébé, vous noterez peut-être qu’il a les épaules un peu trop poilues. Il s’agit du “ lanugo”, un duvet qui disparaîtra tout seul.
• Certains bébés ont, au bas du dos, une tache gris-bleuté que l’on pourrait prendre, à tort, pour un hématome. Cette tache ardoisée est une sorte de marque familiale fréquente chez les Méditerranéens et les bébés métis.
Elle ne disparaît pas toujours mais elle n’est heureusement pas trop visible !
• Après la naissance, certains bébés développent une jaunisse (ou “ictère”). Cela leur donne un teint jaune voire orangé. Il s’agit le plus souvent d’un phénomène physiologique, mais parfois un traitement est nécessaire. A la naissance, le nouveau-né détruit les globules rouges en excès, devenus inutiles. La rupture de la membrane du globule va laisser s’échapper le pigment rouge, l’hémoglobine. L’hémoglobine va elle-même être dégradée en un pigment jaune, la bilirubine. Celle-ci, pour être évacuée, doit être transformée par le foie. Or chez une grande partie des nouveau-nés (et chez tous les prématurés) le foie n’est pas encore capable de jouer ce rôle : la bilirubine va donc s’accumuler dans l’organisme et va donner au bébé un teint jaune. Chaque jour, le nouveau né devient un peu plus capable d’éliminer l’excès de bilirubine. Le problème posé par la jaunisse est que l’excès de bilirubine peut être dangereux pour le cerveau.
On peut estimer le taux de bilirubine par un appareil “transcutané”: lorsque la valeur paraît élevée, on la confirme par un prélèvement sanguin. Il existe des courbes fixant, selon l’âge du bébé, le taux au-delà duquel on doit démarrer un traitement.
Le traitement consiste à exposer l’enfant nu à une lampe spéciale (à lumière bleue) qui va favoriser l’élimination de la bilirubine : c’est la photothérapie, qui peut durer quelques jours.
Vous serez peut-être impressionnée, mais ce traitement ne vous empêche pas de nourrir, de laver, de changer ou de câliner votre bébé.

le cordon ombilical
Ah, ce fameux cordon de la vie ! Par lui, vous nourrissiez votre enfant dans votre ventre. Et à peine bébé a-t-il quitté votre corps que l’on a coupé ce cordon. C’est peut-être même le papa qui a accompli ce geste, marquant ainsi son souci d’intervenir, de donner, lui aussi, la vie. Pendant toute notre existence, au centre de notre corps, nous en portons la marque.
Le cordon ombilical se dessèche en quelques jours, puis tombe. En réalité, si la nature des soins du cordon varie d’une maternité à l’autre, l’essentiel est que le nombril soit toujours propre et le plus au sec possible sans pansement.

Bon à savoir
Si un liquide suinte quelques jours après la chute du cordon, désinfectez la plaie avec un antiseptique type chlorhexidine. Si un bourgeonnement ou si du pus apparaît, montrez-le au médecin.

Le nombril est la cicatrice du cordon, il varie d’un individu à l’autre. Nombril rentré, sorti…
A chacun son originalité. Parfois le nombril fait saillie: c’est une petite “ hernie ombilicale ”. Elle disparaît le plus souvent dans la première année et certainement avant l’âge de trois ans, quand les muscles de cet endroit se sont renforcés. Il n’est pas utile de coller du sparadrap sur la petite hernie, car cela n’a aucun effet. Si la hernie est volumineuse, ou si elle persiste au-delà de l’âge de trois ans, montrez-la au médecin.


le sexe
Vous avez un petit garçon :
En lavant la verge de votre bébé, vous ne parvenez pas à la décalotter, c’est-à-dire à faire glisser le prépuce en arrière. Ne vous en faites pas : il arrive très fréquemment que le prépuce adhère au gland chez le bébé. Cette adhérence se libère au fil des années. Il suffit alors de faire glisser doucement le prépuce au moment du bain. Vous pouvez éventuellement le faire vous même, mais n’ayez crainte, en grandissant, votre fiston s’en chargera. Renoncez absolument aux séances de “décalottage” intempestives et barbares sous prétexte qu’un bébé ne s’en souviendra
pas. Faites confiance à la nature !
Par contre, si le “ décalottage ” est toujours impossible ou difficile entre trois et quatre ans, consultez votre médecin.
Vous aurez peut-être l’impression que ses bourses sont disproportionnées ! Il s’agit souvent d’un “ hydrocèle”, c’est-à-dire d’une accumulation de liquide qui disparaîtra spontanément.
Chez le garçon né à terme, les testicules sont descendus dans les bourses. Le pédiatre qui examinera votre bébé doit vérifier que c’est bien le cas. Ce renseignement peut être utile plus tard. Il arrive que, lors d’un examen médical, un médecin, une puéricultrice ne palpent pas les testicules de votre grand garçon. Si vous avez la certitude de leur présence dans les bourses à la naissance, pas d’inquiétude et pas d’intervention chirurgicale à envisager: votre fils a simplement des testicules “ baladeurs ”, qui échappent momentanément aux mains de l’examinateur.
Vous avez une petite fille :
Les petites filles peuvent présenter une “ crise pubertaire ”, à savoir avoir des petites pertes vaginales blanches ou sanglantes, un gonflement des mamelons et parfois un écoulement de lait.
Ces signes sont simplement liés à la privation brutale des hormones sexuelles de la mère. Ils disparaissent spontanément en quelques jours.


Une curiosité
Le gonflement des mamelons et l’écoulement de lait peuvent toucher les bébés des deux sexes.


les bras et les jambes
Un nouveau-né a les membres fléchis, à un tel point que, les premiers jours, si vous détendez un des membres, il reprend aussitôt sa position initiale, tel un ressort.
Le médecin examinera attentivement les hanches de votre bébé à la recherche d’une “luxation congénitale”, tout particulièrement si votre bébé était en siège dans votre ventre (la tête en haut et les pieds en bas).
S’il existe un risque particulier (par exemple en cas de luxation congénitale de hanche dans la famille), une échographie sera programmée vers 1 mois. Le traitement précoce de ce petit souci est dans la plupart des cas très simple.


les selles
Les premières selles sont identiques pour tous les nouveaux-nés et portent le nom de “ méconium ”. Accumulées avant la naissance, elles sont noires, visqueuses et collantes. Le premier méconium doit apparaître dans les 24 heures suivant la naissance et il s’élimine entièrement pendant les cinq premiers jours.
A partir du 5e jour, d’autres selles surviennent, différentes selon le type d’alimentation.
Les bébés nourris au biberon ont plusieurs selles par jour, verdâtres et compactes.
Les bébés nourris au sein ont souvent une selle à chaque tétée, jaune or, molle ou même liquide.

Publié le 12/05/2015 à 14:07 mis à jour le 01/04/2016 à 11:13
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus