J'y vais

Câlins, bisous, il dit stop !

Jusqu’à maintenant votre enfant sautait dans vos bras dès qu’il vous voyait, se blottissait contre vous à la moindre contrariété pour faire un câlin, et vous demandait des bisous dès que vous le quittiez. Et puis soudainement un beau jour, il vous repousse dès que vous vous approchez de lui et vous vous entendez dire « Non ! Moi, veux pas de bisous »  et si vous insistez, c’est vraiment du bout des lèvres en se dérobant. Pourquoi dit-il stop aux câlins/bisous ? Faut-il le forcer ou le laisser faire ?

Câlins, bisous, il dit stop !

Des câlins, des bisous

Dès le premier instant où l’on pose votre bébé sur vous, vous commencez à le couvrir de bisous et ce peau à peau vous met en totale fusion, collés l’un à l’autre. Dans les mois qui suivent tout est prétexte pour le couvrir de bisous lorsque vous le faites téter, le changez, le lavez, l’habillez, ce ne sont que des bisous dans le cou, sur les joues, sur le ventrou. C’est bien normal car impossible de  résister à ce joli minois, à ses petits bras rondelets et à ses jambes potelées.

Vous avez bien raison car ces moments de tendresse sont essentiels dans la relation que vous tissez avec votre tout petit et dureront tout au long de sa petite enfance.
Le câlin de l’au-revoir – du soir –  pour soigner les bobos - pour calmer les chagrins -  profitez en bien car un beau jour il vous dira : NON.

Câlin, bisous, il dit « STOP » :

Il vous repousse quand vous essayez de l’embrasser. Il se débat quand vous le prenez dans vos bras. Où que vous alliez il refuse de vous donner la main. Impossible de lui faire embrasser ni même de dire bonjour à un inconnu, et le drame ! Il ne veut même plus faire de bisou à sa grand-mère ou à son grand-père ! Ni à tatie, ni à tonton ! Ni à personne. Vous vous sentez très mal à l’aise, même un peu triste et frustrée, et surtout vous ne comprenez pas ce changement d’attitude brutal.

Pourquoi un tel comportement :

Rassurez-vous il vous aime toujours autant, mais il n’éprouve pas forcément le besoin de le montrer par des bisous qui sont un code transmis par les adultes. Il n’a plus envie de ses assauts de câlins parce qu’il grandit et qu’il veut affirmer son tempérament.

C’est surtout vers deux ans qu’il va ressentir un besoin d’autonomie et qu’il va vouloir se détacher de vous pour partir à la découverte du monde qui l’entoure et vos bisous sont une entrave.  Il commence à avoir envie d’exister en dehors du lien qui l’unit à ses parents, et cela se traduit par le rejet et par le NON. C’est en refusant le contact qu’il s’exprime. Il veut prendre seul ses marques, et donc vous ignore.

Faut-il l’obliger ?

La réponse est « non ». Bon c’est vrai, même si vous cela vous fait un peu mal au cœur sur le moment, il faut l’accepter sans en prendre ombrage, et si cela vous attriste pensez que c’est un signe de bonne santé et d’équilibre et que vous n’avez pas à lui imposer vos effusions de tendresse à tout va. Ce n’est pas un signe de désamour, c’est juste que ce n’est pas le bon moment pour lui. Quand il joue bien tranquillement et qu’il s’entend dire « viens faire un bisou »
Eh bien il n’a pas envie d’être dérangé.

Ne le forcez pas, et laissez le venir à vous. Chaque enfant a ses besoins de tendresse et de câlins, mais c’est désormais lui qui choisira ces instants là. Vous pouvez aussi manifester votre amour autrement en lui consacrant du temps, en jouant avec lui, en lui racontant des histoires, et dans ses moments privilégiés, vous vous retrouverez forcément dans les bras l’un de l’autre !

Pour aller plus loin :

Mon enfant est dans sa phase « Non moi tout seul »

 

Publié le 12/06/2017 à 16:58
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus