C'est si bon d'être parents !

Bébé suce son pouce : comment le faire arrêter ?

Votre petit bout n’a pas de tétine : il a trouvé son pouce. Comme c’est adorable de le voir le téter ! Mais pourquoi a-t-il besoin de le sucer ? Et s’il valait mieux le faire arrêter ? On vous explique tout ça et on vous donne des conseils pour aider votre bébé à se sevrer de son pouce. 

Bébé suce son pouce : comment le faire arrêter ?

Bébé suce son pouce : un réflexe archaïque

Téter est un besoin inné, un réflexe naturel. Même si votre bébé ne suce pas son pouce depuis sa naissance et le trouve plusieurs semaines ou mois après, il s’agit là en fait d’un geste totalement instinctif : dans votre ventre, votre bébé le suçait déjà probablement. Ce geste acquis in utero lui permettant d’apprendre à téter pour s’alimenter notamment, va aussi jouer un rôle de régulateur sur votre bébé : il va l’apaiser, le détendre et le rassurer. Les hormones du bien-être, les endorphines, sont libérées quand il suce son pouce. Pas étonnant donc de voir votre bébé prendre son pouce quand il est fatigué : cela favorise son endormissement et une détente propice au sommeil. Mais il peut aussi le prendre lorsqu’il est en colère ou quand il pleure, comme un doudou.


Pouce versus tétine : lequel est préférable ?

Si votre petit bout a un besoin de succion, quelle méthode est préférable pour y répondre ? La sucette peut se retirer, alors que le pouce, non. Mais votre petit bout peut garder en permanence sa tétine dans la bouche : pour le pouce, il risque d’en avoir besoin dans la journée, pour attraper un objet ou jouer, et être moins embêté au moment de l’apprentissage de la parole. Ce qui est sûr c’est que chacune de ces méthodes a ses avantages et ses inconvénients et peut créer une forte dépendance.


Bébé suce son pouce : les conséquences à long terme

Si on pointe souvent le doigt sur l’usage de la tétine, sucer son pouce n’est pas forcément non plus bon à long terme. En effet, toujours disponible, il peut favoriser quelques soucis orthodontiques non négligeables :

- une mauvaise implantation des dents ;
- un mauvais positionnement de la langue, entraînant des difficultés pour parler et bien prononcer les mots ;
- un palais creux ;
- des problèmes à la mastication…


Comment aider bébé à arrêter de sucer son pouce ?

Répondant à un besoin physiologique, sucer son pouce est donc quelque chose de tout à fait normal. Cependant, comme vous avez pu le voir, cela peut avoir différentes conséquences. Pour le faire arrêter, il va falloir être patients : une période de transition est nécessaire avant le sevrage complet.

Plus grand, cette décision, pour être un succès, doit être prise par votre loulou. Mais pas de précipitation : avant 2 voire 3 ans, il n’y a aucune raison de pousser votre petit bout à laisser tomber son pouce. Il est d’ailleurs fort probable qu’il arrête de lui-même. Vous pouvez néanmoins l’aider à arrêter de sucer son pouce en lui proposant un masticateur, une sorte de tétine plate qui suit le dessin des dents, ou encore un doudou. Le tout est de trouver un substitut qui viendra l’apaiser, notamment au moment de la sieste et du coucher le soir, notamment en mettant en place un rituel du coucher.


Que faire si mon enfant suce toujours son pouce après 3 ans ?

Arrivé à un certain âge, si votre enfant n’est pas parvenu à se passer de son pouce, cela va donc poser problème : vers 6 ans, les dents de lait commencent à tomber et les définitives se mettent en place. D’où l’importance d’avoir arrêté de sucer son pouce – ou d’autres doigts, cela arrive fréquemment –, au risque d’entraver leur bon développement.

Bien qu’en journée votre enfant parvient normalement facilement à se passer de son pouce, il n’est pas rare qu’à la maison, durant des moments de détente, mais aussi la nuit, quand il dort, il continue à sucer son pouce. Il existe plusieurs solutions à mettre en place :
- lui parler pour lui expliquer les conséquences que peut avoir le fait de sucer son pouce sur ses dents ;
- profiter d’une visite chez le dentiste ou l’orthodontiste, lors d’un bilan, pour que ce dernier fasse passer le message ;
- opter pour un gant spécial qui vient recouvrir le pouce ;
- mettre du vernis amer sur l’ongle, ou encore un pansement ;
- renforcer l’estime de votre enfant en faisant un tableau de récompenses : à chaque nuit ou sieste où il n’a pas sucé son pouce, il va pouvoir cocher une case. Au bout de X jours, il pourra avoir une récompense : le pouce, c’est pour les bébés, montrez-lui qu’il agit comme un grand désormais !

N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre : il saura vous conseiller et vous accompagner pour aider au mieux votre enfant dans l’arrêt du pouce.


À lire aussi :
Mon enfant ne veut pas quitter sa couche
Body bébé : jusqu'à quel âge on lui en met ?

Publié le 15/01/2020 à 18:45

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.