C'est si bon d'être parents !

Le droit à l’éducation

A quelques jours de la rentrée scolaire, des milliers d’enfants vont reprendre le chemin de l’école. Pourtant aujourd’hui l’éducation reste inaccessible pour des milliers d’autres enfants dans le monde. Qu’en est-il vraiment du droit à l’éducation ?

Le droit à l’éducation

Qu’est-ce que le droit à l’éducation ?

L’éducation est un droit essentiel qui permet à chaque enfant de recevoir une instruction pour se construire un avenir. Ce droit a été inscrit dans la « Déclaration des Droits de l’Homme ». Et réaffirmée dans » la Déclaration des Droits de l’Enfant » adopté par l’ONU en 1989.
Aller à l’école, apprendre à lire et à écrire est un droit dont tous les enfants doivent bénéficier. L’éducation doit concerner tous les enfants, et garçons ou filles ont le droit d’accéder à un enseignement de qualité sans distinction sociale ou raciale.

Le droit à l’éducation : un droit fondamental et universel

- C’est un apprentissage important qui permet d’acquérir les connaissances de base, lire et écrire dès le plus jeune âge.
- L’éducation doit être accessible à tous les enfants sans aucune discrimination, et l’enseignement doit être gratuit pour que les enfants des milieux les plus défavorisés puissent en bénéficier
- L’enseignement dispensé doit être de bonne qualité pour tous les enfants,
- L’éducation doit favoriser l’épanouissement de chaque enfant.
- Le droit à l’éducation doit permettre à chaque enfant de ne plus subir la pauvreté, d’avoir une vie meilleure, et de jouer un rôle dans la société.

Ce droit est-il respecté ?

Bien que le doit à l’éducation soit reconnu internationalement, les statistiques montrent que 100 millions d’enfants dans le monde ne sont pas scolarisés dont une majorité de filles. 1 fille sur 5 ne termine pas le cycle primaire. La pauvreté les oblige à travailler très jeune pour soutenir financièrement la famille, les mariages forcés, les grossesses très jeunes les forcent à quitter l’école très rapidement. Dans certains pays, elles sont même enrôlées dans les conflits armés.

Et qu’en est-il en France ?

Il y a encore beaucoup à faire car de nombreux enfants sont laissés sur le côté. Enfants de famille vivant dans une grande précarité, enfant souffrant de handicap, mineurs isolés, enfants étrangers ou migrants vivant dans des squats ou dans des camps. Les familles se voient parfois refuser une scolarisation en raison de dossier incomplet, de démarches administratives très lourdes. Pourtant les grands principes du système éducatif français prônent : l’obligation scolaire, la gratuité, la neutralité, la laïcité, et la liberté de l’enseignement.

Des organismes tels que l’UNESCO ou L’UNICEF travaillent sans relâche auprès des Etats pour mettre en pratique des plans d’actions : construire ou restaurer des écoles, apporter du matériel scolaire, convaincre les parents de laisser leurs enfants à l’école, et inciter les enseignants à dispenser un enseignement de qualité.
De même dans nos pays « civilisés » de nombreuses associations luttent contre la discrimination scolaire et l’accès pour tous à tous les niveaux d’enseignement, même les plus grandes écoles.

Le droit à l’éducation est fondamental et essentiel pour que chaque enfant puisse avoir les mêmes chances de devenir un petit citoyen du monde.

Publié le 28/08/2017 à 16:34
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus